SlateAfrique

mis à jour le

Libye - Seif al Islam, le nouveau chouchou des défenseurs des droits de l'homme?

Toujours réclamé par la Cour pénale internationale, Seif al-Islam devient à présent le chouchou des défenseurs des droits de l’homme. La détention et le sort du fils et héritier putatif du colonel Kadhafi inquiète les organisations des droits de l’homme, rapporte le quotidien britannique The Guardian. Capturé le 19 novembre par des rebelles libyens au sud du pays, Seif al Islam est aujoird’hui détenu à Zintan, une ville montagneuse au sud de Tripoli, la capitale. Tout lui est refusé: visiteurs, télévision, radio, Internet.

Et lorsque des visites lui sont permises, Seif al Islam sert la main de ses visiteurs avec la main gauche car son pouce et son index de la main droite avaient été sectionnés. Cela est dûe à une frappe de l’Otan, selon Seif al Islam. Une autre version circule, celle selon laquelle les rebelles qui l’ont capturé lui ont coupé les deux doigts.

Fred Abrahams de Human Rights Watch s’est récemment  entretenu avec Seif al Islam. Il a signalé que celui-ci mangeait trois fois par jour mais n’a toujours pas droit à un avocat.

«Moins de trois mois après la mort de son père, Seif al Islam est rapidement devenue un point de ralliement improbable pour les défenseurs des droits humains internationaux. Un coup du sort improbable, mais les dirigeants de la Libye font face à l'augmentation des critiques sur leur incapacité à tenir leurs promesses quant à la mise en place d’un système de justice adéquat», rapporte The Guardian.

Enfermé dans une cellule, Seif al-Islam n’a pas été mis au fait des charges qui pèsent contre lui. Par ailleurs, il ne bénéficie d’aucune défense. Le refus de livrer Seif al-islam à la Cour pénale internationale (CPI) n'a certainement pas arrangé les relations entre cette juridiction internationale et le gouvernement provisoire libyen. La CPI a donné jusqu'au 10 janvier 2012 aux nouvelles autorités libyennes pour qu'elles fixent un plan sur la tenue prochaine du procès de Seif al Islam Kadhafi.

«Est-ce que la nouvelle Libye va accorder des droits que Mouammar Kadhafi avait refusé aux Libyens pendant si longtemps», a déclaré Abrahams. Un enjeu de taille pour l’avenir de la Libye.

Lu sur The Guardian

A lire aussi

Seif al islam devrait être jugé en Libye

Docteur Seif Mister Islam