mis à jour le

Burundi: lancement de la campagne du référendum constitutionnel

Le président burundais Pierre Nkurunziza a lancé mardi la campagne du référendum portant sur une réforme de la Constitution qui prévoit qu'il puisse rester au pouvoir jusqu'en 2034. 

"Voici le jour que vous attendiez tous avec impatience", a lancé le président à une foule de milliers de paysans à Bugendana, dans le centre de ce petit pays des Grands Lacs, en mettant en garde ceux qui voudraient "saboter" le référendum prévu en février.

Le gouvernement burundais a adopté fin octobre un projet de révision de la Constitution qui permettrait au président Nkunrunziza de briguer à partir de 2020 deux mandats de sept ans.

L'annonce en avril 2015 de sa candidature à un troisième mandat controversé avait ouvert une crise politique qui a fait depuis au moins 1.200 morts et plus de 400.000 déplacés.

"Nous profitons de cette occasion pour mettre en garde ceux qui veulent saboter ce projet", a affirmé le président burundais mardi soir lors du meeting de lancement de campagne : "il y a une ligne rouge". 

Lundi, le gouvernement a imposé une contribution "volontaire" de la population pour financer les élections de 2020, dénoncée par l'opposition comme un "vol organisé". 

campagne

AFP

RDC: un ministre appelé

RDC: un ministre appelé

AFP

La "corruption institutionnalisée"

La "corruption institutionnalisée"

AFP

RDC: atmosphère de campagne électorale en marge du meeting des pro-Kabila

RDC: atmosphère de campagne électorale en marge du meeting des pro-Kabila

référendum

AFP

Référendum aux Comores: l'opposition dénonce une "mascarade"

Référendum aux Comores: l'opposition dénonce une "mascarade"

AFP

Référendum constitutionnel aux Comores: le "oui" en tête, selon des résultats partiels

Référendum constitutionnel aux Comores: le "oui" en tête, selon des résultats partiels

AFP

Référendum sous tension aux Comores pour renforcer les pouvoirs du président

Référendum sous tension aux Comores pour renforcer les pouvoirs du président