SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - Le journaliste Abdou Latif Coulibaly abandonne la course présidentielle

Le 27 décembre, le célèbre journaliste d’investigation Abdou Latif Coulibaly faisait l’évènement en annonçant sa candidature à la présidentielle du Sénégal. Le 4 janvier, le fondateur du magazine La Gazette a, une nouvelle fois, créé la surprise. Le Sénégalais a décidé de se retirer de la course à la présidentielle, évoquant un problème d’argent, indique le quotidien sénégalais Wal Fadjri.

«Quand on n’a pas d’argent, on ne peut pas faire de campagne [électorale]», a-t-il déclaré.

Dans la semaine du 26 décembre, le directeur de l’Institut supérieur des sciences de l'information de Dakar (ISSIC) se disait enthousiaste à l’idée de se lancer en politique.

«C’est une aventure extraordinaire, parce que c’est une aventure humaine au terme de laquelle on se propose de gérer la vie des citoyens. Je trouve que c’est extrêmement stimulant et pour tout homme qui s’y engage c’est un challenge formidable. Je suis tout à fait convaincu que chaque pas qu’on entreprend dans la vie, chaque aventure dans laquelle on entre, il y a des dangers et des risques. Mais c’est parfois des risques calculés. Et si on prend un risque pour son peuple quoi de plus normal? Quoi de plus noble que de prendre des risques pour son peuple.»

La caution que doit fixer chaque candidat pour cette élection présidentielle est fixée à 65 millions de francs CFA (99.091 euros), rappelle Pressafrik. Le dépôt des candidatures a commencé le 27 décembre 2011 et se tiendra jusqu’au 26 février 2012.

Coulibaly était candidat du Bennoo Alternative 2012, une coalition composée de partis politiques, de mouvements citoyens, et d’organisations de la société civile. L’Alliance Bennoo Alternative a dénoncé dans un communiqué la grande place qu’occupe l’argent dans cette campagne.

Il critique «la nature censitaire du scrutin présidentiel au Sénégal qui procède d’un culte inacceptable de l’argent». Pour le Bennoo, c'est «le seul critère de sélection des candidats».

Le 2 janvier, c'est Youssou Ndour qui faisait l'évènement dans la campagne. En effet, le célèbre chanteur a annoncé sa candidature à la présidentielle.

Lu sur Wal Fadjri, Pressafrik

A lire aussi

Sénégal - Le journaliste qui défie Abdoulaye Wade

Abdoulaye Wade n'a pas dit son dernier mot

Youssou Ndour peut-il devenir président du Sénégal?

Casamance: la mauvaise conscience du président Wade