SlateAfrique

mis à jour le

Afrique du Sud- Le tweet qui «enterre» Mandela trop tôt

Il ne faut pas envoyer de tweet à la légère. Surtout si l’on est journaliste. La course à l’info instantanée peut alors tourner à la désinformation. Un nouvel exemple vient d’être donné en Afrique du Sudtout le monde guette, de façon morbide, l’état de santé du mythique Nelson Mandela.

Tout s’est joué le 30 décembre 2011 après l’envoi d’un premier tweet annonçant l’hospitalisation du premier président de l’Afrique du Sud. L’auteur de ce tweet est un animateur radio sud-africain, DJ Bob Mabena dont le journal sud-africain Times relate le «forfait».

Car après avoir commis son tweet, DJ Bob Mabena s’est aperçu de son erreur. Il l’explique dans un autre tweet. En fait, il avait vu à la télé une rétrospective montrant l’hospitalisation de Mandela en janvier… 2011. Conscient de son erreur le DJ s’est excusé. Mais le mal était fait.

Reste que le plus gros tort à la vérité a sans doute été causé par le Times lui-même. Or le quotidien sud-africain se garde bien de dire dans son article qu’il a été le premier à colporter la rumeur du DJ, sans l’avoir vérifiée. L’impact est bien plus conséquent: «le quotidien a 30.000 abonnés à son compte Twitter», précise BBC News qui relate l’ensemble du dossier.

Devant l’ampleur de la rumeur, une mise au point de la présidence d’Afrique du Sud a été nécessaire: «Il semble qu’une revue d'actualités de l’année diffusée sur une chaîne a déclenché la rumeur de mauvaise santé de Madiba», le surnom affectueux donné à Mandela par les Sud-Africains.

A l'instar du DJ Bob Mabena, le Times sud-africain a lui aussi dû reconnaître son erreur sur son compte Twitter. «Mandela n’est pas à l’hopital. Nous nous excusons d'avoir reproduit un titre faux». De fait, Mandela se portait toujours «bien et se trouvait à Qunu», son village natal.

Reste que, le quotidien Times sud-africain a effacé le tweet original rapportant la fausse rumeur, observe BBC News. 

«Les experts affirment que l’affaire illustre les dangers des journalistes qui twittent sur des histoires sans fondement», commente le média de référence britannique.

Reste que «ce n’est pas la première fausse histoire concernant la santé de l’ancien président à être diffusée à travers Internet. En janvier, un utilisateur a posté le tweet “RIP [Repose en paix] Nelson Mandela” qui a été repris par d’autres, donnant à la phrase une audience mondiale»

Lu sur Times Live, BBC News

A lire aussi

Ces caméras qui espionnent Mandela

Le deuil de Mandela a déjà commencé

Voir Mandela et s'enrichir