mis à jour le

Cameroun: le président Biya dénonce les "attaques

Le Cameroun est "victime des attaques à répétition d'une bande de terroristes" sécessionnistes, a dénoncé le président camerounais Paul Biya, après la mort de six militaires tués depuis mardi en zone anglophone par des séparatistes présumés.

"J'ai appris avec émotion l'assassinat de quatre militaires camerounais et de deux policiers dans le sud-ouest de notre pays", a déclaré jeudi soir M. Biya, à son retour du 5e sommet Europe-Afrique à Abidjan.

"Je pense que les choses sont désormais parfaitement claires pour tout le monde: le Cameroun est victime des attaques à répétition d'une bande de terroristes se réclamant d'un mouvement sécessionniste", a-t-il accusé.

"Face à ces actes d'agressions, je tiens à rassurer le peuple camerounais que toutes les dispositions sont prises pour mettre hors d'état de nuire ces criminels et faire en sorte que la paix et la sécurité soient sauvegardées sur toute l'étendue du territoire national", a affirmé le chef de l'Etat, dont les propos ont été diffusés à la radio nationale.

La sécurité dans les régions anglophones du Cameroun, en proie à une grave crise socio-politique depuis un an, s'est considérablement dégradée en quelques semaines. Dix membres des forces de sécurité camerounaises y ont été tués en moins d'un mois.

AFP

Ses derniers articles: Togo: des policiers formés au maintien de l'ordre pour éviter les dérapages  Bénin: le parc de la Pendjari rouvre ses portes avec de nouvelles dispositions sécuritaires  En Algérie, la présidentielle tunisienne suscite l'espoir et motive... 

président

AFP

Tunisie: Kais Saied, un président élu par les jeunes

Tunisie: Kais Saied, un président élu par les jeunes

AFP

Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements

Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements

AFP

Guinée: l'opposition appelle

Guinée: l'opposition appelle