mis à jour le

Zimbabwe: Mugabe a "accepté de démissionner", selon son entourage

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a "accepté de démissionner" après trente-sept ans au pouvoir et une semaine de crise marquée par un coup de force militaire et le désaveu de tous ses soutiens, a-t-on appris dimanche dans son entourage.

"Il a accepté de démissionner", a déclaré à l'AFP une source proche de la présidence sous couvert de l'anonymat.

Robert Mugabe, 93 ans et plus vieux chef de l'Etat en exercice au monde, doit s'exprimer dimanche soir à la télévision d'Etat, a annoncé le groupe audiovisuel public ZBC. 

Plus tôt dans la journée, son parti, la Zanu-PF, lui avait lancé un ultimatum: elle l'a menacé d'engager une procédure de destitution s'il ne démissionnait pas d'ici lundi à la mi-journée

Son parti l'a lâché après la prise de contrôle du pays mercredi par l'armée et son assignation à résidence.

Les militaires, soutiens jusqu'alors indéfectibles du régime, sont passés à l'action à la suite de l'éviction le 6 novembre du vice-président Emmerson Mnangagwa, devenu l'ennemi politique de la Première dame dans la course à la succession de Robert Mugabe.

La roue a tourné dimanche. Emmerson Mnangagwa a été nommé président par interim de la Zanu-PF, en remplacement de Robert Mugabe, quant à Grace Mugabe elle a été exclue du parti.

Mugabe

AFP

Zimbabwe: relaxe d'un pasteur poursuivi pour avoir tenté de renverser Mugabe

Zimbabwe: relaxe d'un pasteur poursuivi pour avoir tenté de renverser Mugabe

AFP

Au Zimbabwe, dans les coulisses de la démission apaisée de Mugabe

Au Zimbabwe, dans les coulisses de la démission apaisée de Mugabe

AFP

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe