SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - Un nouveau morceau de rap contre la candidature de Wade

«Abdoulaye! Faux! pas forcer», c'est le nouveau refrain que chante le mouvement sénégalais «Y'en a marre» contre la candidature de l'actuel président du Sénégal, Abdoulaye Wade pour la prochaine élection présidentielle du 26 février 2012.

Lancé à la fin de février 2011, le groupe «Y'en a marre», c'est l'histoire des rappeurs du groupe Keur Gui, (Thiat et Malal Tall), et de leur ami journaliste Cheikh Fadel Barro qui veulent exprimer un «ras-le-bol» général «contre la vie chère, les coupures d'électricité, la corruption et la mal gouvernance». Quand ils se joignent aux manifestations de protestation à Dakar lancées le 22 juin contre les modifications de la Constitution sénégalaise voulues par Abdoulaye Wade pour lui permettre de briguer un nouveau mandat, le slogan «y'en a marre» est repris en coeur par les manifestants. Ce jour-là, ces manifestations qui ont tourné à l'émeute ont eu raison du projet de loi de Wade qui l'a retiré.

Le mouvement continue. Adoulaye Wade est au pouvoir depuis 2000 est le débat entre ceux qui veulent autoriser sa candidature et les autres fait rage. Le 21 décembre, jour du lancement de leur chanson, mais aussi le jour où la coalition de la majorité présidentielle a organisé le congrès d’investiture de son candidat, les «Y'en a marre» ont rejoint le mouvement du 23 juin (dont ils sont membres), pour un «Congrès du peuple», place de l'obélisque à Dakar. Les «Y'en a marre» poursuivent alors leurs objectifs: alerter l'opinion et éviter que le pays ne s'embrase.

«Pour nous, ce produit artistique est une contribution au combat du peuple sénégalais contre la troisième candidature de Me Abdoulaye Wade», explique Cheikh Fadel Barro, coordonnateur du mouvement, avant d'indiquer qu'il ne s'agit pas seulement de s'opposer.

«La contestation est cependant une proposition: le droit de défendre ses droits, d’exiger des comptes sur l’utilisation des fonds publics. (...) dans le respect des lois et règlements».

Ecouter la chanson des rappeurs de «Y'en a marre»

Vu sur Dakaractu.com et entendu sur le site de Y'en a marre.

A lire aussi

Au Sénégal, «y'en a marre»

L'opposition sénégalaise se met en marche

Abdoulaye Wade: une obsession nommée Senghor

Le Sénégal va-t-il s'embraser?

Le Sénégal est-il prêt à faire sa révolution?