SlateAfrique

mis à jour le

Aïcha Kadhafi va-t-elle rejoindre Hugo Chavez?

On disait Aïcha Kadhafi en partance pour l’Afrique du sud, voilà qu’on annonce un possible exil au Venezuela, à Caracas. En tant que future patronne d'une chaîne de télévision, «la Claudia Schiffer du désert» compte bien poursuivre son œuvre de résistance. Basée en Syrie jusqu’au 4 décembre dernier, la chaîne de télévision Al-raï cherche un nouveau pays d’accueil. Pourquoi pas le Venezuela?

Pour Aïcha, la résistance n’est plus possible dans son premier pays de refuge, l’Algérie. Les dernières sorties médiatiques de la fille de l'ex-guide libyen Mouammar Kadhafi embarrasse le pouvoir algérien, qui a maintes fois rappelée Aïcha Kadhafi à son devoir de réserve.

Côté diplomatie, Alger veut également envoyer des messages au nouveau gouvernement de transition libyen et faire oublier ses réticences à reconnaître le CNT, comme le seul pouvoir légitime en Libye, le régime de Mouammar Kadhafi n’étant pas encore tombé.

«Selon des sources libyennes, le CNT aurait exigé que l’ouverture de nouvelles relations de coopération bilatérales entre Alger et Tripoli passerait par la promesse ferme que l’Algérie n’abriterait aucune opposition politique au nouveau pouvoir libyen», rapporte le site algérien Jeune Indépendant.

La famille Kadhafi qui dérange tant, ferait donc route vers Caracas, la capitale vénézuélienne. A l’instar de l’Afrique du Sud, cette destination ne surprend guère et cela pour plusieurs raisons.

La Libye de Mouammar Kadhafi était très liée au Venezuela d’Hugo Chavez, notamment sur le plan économique. La famille Kadhafi avait «investi plusieurs milliards de dollars dans ce pays dans le secteur de l’énergie et des services, de même qu’elle y a placé ses portefeuilles bancaires», rappelle le site algérien.

Par ailleurs, Caracas s'est toujours opposé à la guerre menée par l’Otan contre le régime Kadhafi. Le militantisme et l’anti-impérialisme de Chavez feraient donc basculer Aïcha Kadhafi vers le choix du Venezuela, d’autant plus si le régime de Chavez lui autorise d’émettre une nouvelle chaîne de télévision, lui permettant de continuer la lutte de son père.

Lu sur Jeune Indépendant

A lire aussi

Aïcha Kadhafi, future patronne d'une chaîne de télévision

Aïcha Kadhafi, grandeur et décadence

Aïcha Kadhafi, une invitée qui embarasse l'Algérie