mis à jour le

Crise au Togo: Paris appelle

La France a appelé mercredi l'opposition et le gouvernement togolais à "un dialogue immédiat" pour aboutir à des réformes politiques, et a demandé à Lomé de respecter le droit de manifester, alors que les violences politiques ont fait au moins 16 morts en à peine deux mois.

"La France reste attentive à l'évolution de la situation au Togo. Nous sommes préoccupés par les rapports sur la présence d'hommes en civil aux côtés des forces de l'ordre, pouvant s'apparenter à des milices", a déclaré la porte-parole du Quai d'Orsay Agnès Romatet-Espagne.

Le Togo est plongé depuis deux mois dans une grave crise politique, l'opposition réclamant le départ du président Faure Gnassingbé, dont la famille dirige le Togo depuis un demi-siècle et qui est lui-même au pouvoir depuis 2005

Seize personnes, dont des adolescents et deux militaires lynchés par la foule, ont été tuées en à peine deux mois, selon un bilan établi par l'AFP. 

"Nous souhaitons que le gouvernement togolais respecte le droit de manifester. Les manifestations doivent s'exprimer de façon pacifique", a indiqué Mme Romatet-Espagne. "La France appelle à l'ouverture d'un dialogue immédiat qui doit mener aux réformes politiques attendues, en particulier la révision de la constitution prévoyant la limitation à deux mandats présidentiels et l'instauration d'un scrutin présidentiel à deux tours", a-t-elle souligné.

L'actuelle constitution togolaise ne limite pas le nombre de mandats que peut effectuer le président, dont le choix se fait lors d'un scrutin à un seul tour.

Face à une importante contestation sociale, le gouvernement a établi un projet de modification constitutionnelle, qu'il a promis de soumettre au peuple par voie de référendum, mais l'opposition le rejette, car la limitation des mandats n'est pas rétroactive et permettrait à Faure Gnassingbe, élu en 2005, de se représenter en 2020, puis en 2025.

AFP

Ses derniers articles: Coronavirus: le Kenya reprend les vols internationaux le 1er août  Malawi: le nouveau président appelle au sacrifice pour relever le pays  Ethiopie: des opposants arrêtés après la flambée de violence 

crise

AFP

Crise au Mali: la contestation lève le préalable d'une démission du président

Crise au Mali: la contestation lève le préalable d'une démission du président

AFP

Crise politique en RDC: l'archevêque de Kinshasa demande "au peuple de se tenir en ordre de marche"

Crise politique en RDC: l'archevêque de Kinshasa demande "au peuple de se tenir en ordre de marche"

AFP

Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila

Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila

Paris

AFP

Génocide au Rwanda: Félicien Kabuga présenté au parquet général de Paris

Génocide au Rwanda: Félicien Kabuga présenté au parquet général de Paris

AFP

Après 25 ans de traque, le "financier" du génocide rwandais arrêté près de Paris

Après 25 ans de traque, le "financier" du génocide rwandais arrêté près de Paris

AFP

Bombardement de Bouaké: trois pilotes jugés par défaut

Bombardement de Bouaké: trois pilotes jugés par défaut

politiques

AFP

Au Mozambique, les "contrats" politiques de la police en procès

Au Mozambique, les "contrats" politiques de la police en procès

AFP

Coronavirus: les politiques très touchés en Afrique

Coronavirus: les politiques très touchés en Afrique

AFP

La chute de l'Emir de Kano: symbole de la toute-puissance des politiques sur le pouvoir traditionnel

La chute de l'Emir de Kano: symbole de la toute-puissance des politiques sur le pouvoir traditionnel