mis à jour le

Le Ghana veut améliorer la sécurité des stations-service après des explosions

Le gouvernement ghanéen a annoncé la fermeture des stations-service jugées à hauts risques après que l'explosion de deux d'entre elles eut fait 7 morts et 132 blessés le week-end dernier à Accra. 

Un incendie s'est déclenché dans la nuit de samedi à dimanche à bord d'un camion transportant du gaz naturel dans le quartier de Legon de la capitale ghanéenne. Le feu s'est ensuite propagé à deux stations-service proches, dont l'une de gaz liquéfié, y entraînant des explosions en série.

La présidence ghanéenne a enregistré neuf incidents similaires en trois ans. Le plus meurtrier d'entre eux s'est déroulé en juin 2015, lorsque plus de 150 personnes ont été tuées. 

Les ministres, qui se sont rencontrés jeudi pour le conseil hebdomadaire, ont discuté des régulations à mettre en place et à faire appliquer pour assurer la sécurité des employés et du public. 

"Les stations-service qui ne remplissent pas les modalités fixées seront considérées à hauts risques et seront immédiatement fermées, sans excuse, sans condition", selon un communiqué publié à l'issue de la réunion. 

Après l'incident, les Ghanéens ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux, critiquant la dangerosité des stations-service, dont beaucoup sont situées dans des zones résidentielles, près d'écoles, d'hôpitaux et de commerces.

Une pétition en ligne adressée au président Nana Akufo-Addo exigeant une réglementation plus stricte et des inspections des installations a été créée dans la foulée de l'incident et signée par plus de 15.000 personnes.

Dans la dernière proposition du gouvernement, il sera notamment interdit de remplir les bouteilles de gaz dans les stations à proximité de zones résidentielles. 

L'agence nationale des hydrocarbures avaient fait des déclarations similaires en mai dernier et a été sommée d'inspecter les stations à travers le pays et de faire appliquer les lois déjà en vigueur. 

L'agence sera appuyée par une force de sécurité qui sera effective dans les 30 prochains jours, a prévenu le gouvernement qui assure que "la sécurité des citoyens estson objectif premier et que le président prendra toutes les mesures nécessaires dans ce sens." 

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: "Une crise oubliée" pour Antonio Guterres  Togo: quatre morts dans des heurts entre manifestants et forces de l'ordre  Foot: Rabah Madjer nouveau sélectionneur de l'Algérie 

explosions

AFP

Ghana: 6 morts dans un incendie et des explosions dans des stations-service

Ghana: 6 morts dans un incendie et des explosions dans des stations-service

AFP

Ghana: 4 morts dans un incendie et des explosions dans des stations-service

Ghana: 4 morts dans un incendie et des explosions dans des stations-service

AFP

Ghana: un incendie et des explosions font trois morts dans des stations-service

Ghana: un incendie et des explosions font trois morts dans des stations-service

Ghana

AFP

Le Ghana veut réformer sa lutte contre le braconnage des pangolins

Le Ghana veut réformer sa lutte contre le braconnage des pangolins

AFP

Mondial-2018: le Ghana veut rejouer contre l'Ouganda et fait appel

Mondial-2018: le Ghana veut rejouer contre l'Ouganda et fait appel

AFP

Champs pétroliers: le Ghana n'a pas violé les droits ivoiriens

Champs pétroliers: le Ghana n'a pas violé les droits ivoiriens

sécurité

AFP

Le Conseil de sécurité de l'ONU au Sahel du 19 au 23 octobre

Le Conseil de sécurité de l'ONU au Sahel du 19 au 23 octobre

AFP

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

AFP

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays