mis à jour le

Nigeria: 10 morts dans une fusillade dans le Sud-Est

Au moins 10 personnes ont été tuées lundi quand des hommes armés ont tiré des coups de feu sur un marché de Port Harcourt, ville pétrolière du sud-est du Nigeria, selon des habitants. 

L'événement s'est déroulé vers 04H00 du matin (03H00 GMT) sur le marché à bétail du quartier de Mgbosimiri. 

"Dès que j'ai eu vent de l'incident, j'ai couru sur le marché où j'ai compté au moins 10 corps, y compris un mari et une femme", a déclaré à l'AFP un habitant du quartier, Arutere Utuama. "Beaucoup d'autres ont subi des blessures à différents degrés de gravité". 

La plupart des victimes étaient des femmes commerçantes, selon une vendeuse du marché, Agnès Tarila. 

La police de l'Etat de Rivers, dont Port Harcourt est la capitale, a confirmé les tirs mais a refusé de confirmer le nombre de victimes. 

"Le motif de la tuerie n'est pas encore clair, mais parmi ceux qui ont été tués certains n'étaient peut-être pas visés par les hommes armés", a déclaré le porte-parole de la police, Nnamdi Omoni. 

L'Etat de Rivers est souvent le théâtre de crimes violents, notamment d'affrontements entre bandes armées rivales et d'enlèvements contre rançon. 

La région est également un foyer de tensions liées à la politique nigériane, étant particulièrement convoitée pour le contrôle de l'industrie pétrolière. 

Le mois dernier, des hommes armés avaient déjà tué quatre personnes sur un marché et dans une mosquée à Asaba, dans l'Etat voisin du Delta. 

La police avait alors affirmé que les assaillants étaient des membres présumés du Mouvement pour les peuples indigènes du Biafra (IPOB), qui réclame la création d'un Etat indépendant dans le Sud-Est, à majorité igbo. 

Les vélléités sécessionnistes de l'IPOB ont réveillé des tensions intercommunautaires latentes dans plusieurs villes du pays, où des affrontements ont eu lieu ces dernières semaines. 

Le Nigeria est composé de centaines de groupes ethniques et de langues, mais reste largement divisé entre un Nord majoritairement musulman et un Sud principalement chrétien. 

Le marché d'Asaba est principalement occupé par les Haoussa du Nord.

AFP

Ses derniers articles: Rwanda: Macron n'ira pas aux commémorations du génocide  Mali: un chef d'état major refoulé par les familles de soldats tués  Cameroun: un ex-conseiller de Biya, arrêté aux côtés de l'opposant Kamto, saisit l'ONU 

fusillade

AFP

Maroc: un mort et deux blessés dans une fusillade

Maroc: un mort et deux blessés dans une fusillade

AFP

Nigeria: au moins 11 morts dans une fusillade dans une église

Nigeria: au moins 11 morts dans une fusillade dans une église

AFP

Douze morts dans une fusillade dans une église au Nigeria

Douze morts dans une fusillade dans une église au Nigeria

morts

AFP

Egypte: au moins 10 morts dans l'explosion d'une usine chimique

Egypte: au moins 10 morts dans l'explosion d'une usine chimique

AFP

Attaque de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria: 3 morts

Attaque de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria: 3 morts

AFP

Cyclone au Mozambique et au Zimbabwe: le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts

Cyclone au Mozambique et au Zimbabwe: le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts

Sud-est

AFP

Six personnes tuées par Boko Haram dans le sud-est du Niger

Six personnes tuées par Boko Haram dans le sud-est du Niger

AFP

Nigeria: enlèvement de voyageurs dans le sud-est pétrolier

Nigeria: enlèvement de voyageurs dans le sud-est pétrolier

AFP

Niger: dix "terroristes" de Boko Haram tués dans le sud-est

Niger: dix "terroristes" de Boko Haram tués dans le sud-est