mis à jour le

Mondial-2018: le Gabon sanctionné pour avoir aligné deux joueurs suspendus

La Commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) a sanctionné la fédération gabonaise pour avoir aligné deux joueurs suspendus, Mario Lemina et Merlin Tandjigora, lors d'un match éliminatoire de la Coupe du monde 2018, a annoncé l'instance.

Selon la décision, le Gabon est sanctionné d'une amende de 6000 francs suisses (5200 euros) et est déclaré perdant par forfait du match perdu (0-3) le 2 septembre contre la Côte d'Ivoire. Le classement du groupe C n'est donc pas modifié.

Les deux joueurs concernés sont Mario Lemina, qui évolue à Southampton (Angleterre) et Merlin Tandjigora, joueur des Belenenses (Portugal) qui avaient disputé la rencontre alors qu'ils étaient sous le coup d'une suspension.

Le 12 septembre, le Comité exécutif de la Fédération Gabonaise de Football (Fegafoot) avait suspendu de ses fonctions son secrétaire général, Jean-Félix Mba Nze, pour n'avoir "pas rendu compte" de la suspension des deux joueurs, "alors que la Fifa lui a notifié ces suspensions".

Le Gabon, troisième du Groupe C des qualifications zone Afrique pour le Mondial-2018, doit jouer un match décisif pour sa qualification, samedi à Casablanca (Maroc).

L'attaquant Pierre-Emerick Aubameyang et le gardien Didier Ovono feront à cette occasion leur retour en sélection nationale. 

Le premier n'avait pas participé à la double confrontation contre la Côte d'Ivoire, un "choix de l'attaquant", avait-on indiqué à Libreville. Le second avait pris sa retraite internationale en mai.

AFP

Ses derniers articles: Esclavage en Libye: les migrants "moins bien traités que des animaux"  Crise au Zimbabwe: les présidents sud-africain et angolais  En Centrafrique, l'ombre toujours tutélaire du Tchad 

Gabon

AFP

Fitch abaisse la note du Gabon plus bas dans la catégorie spéculative

Fitch abaisse la note du Gabon plus bas dans la catégorie spéculative

AFP

Le Gabon dénonce un "acharnement" après la résolution du Parlement européen

Le Gabon dénonce un "acharnement" après la résolution du Parlement européen

AFP

Violences post-électorales au Gabon en 2016: enquête en France sur d'éventuels crimes contre l'humanité

Violences post-électorales au Gabon en 2016: enquête en France sur d'éventuels crimes contre l'humanité