mis à jour le

La Mauritanie appelle

La Mauritanie a appelé lundi les bailleurs à appuyer financièrement la création de la force antijihadiste du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), en quête de fonds pour son déploiement, lors d'une réunion internationale à Nouakchott.

"Je saisis cette occasion pour exhorter nos partenaires bilatéraux et multilatéraux à apporter leur appui à la force conjointe du G5 Sahel lors de la conférence des donateurs", a déclaré la ministre déléguée chargée du Maghreb arabe, Khadijetou Mbareck Fall, dont le pays abrite le siège de cette organisation.

Une conférence internationale de planification des contributions à cette force est prévue le 16 décembre 2017 à Bruxelles.

La "communauté internationale a endossé la mission fondamentale de la force armée du G5 Sahel qui est de combattre le terrorisme et le crime transfrontalier dans la région", a ajouté la ministre, lors d'une réunion de deux jours de pays du pourtour méditerranéen, consacrée notamment à la coopération avec l'Otan.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a inauguré le 9 septembre à Sévaré, dans le centre du Mali, le poste de commandement central de cette force conjointe qui comptera à terme 5.000 hommes.

Les premières unités de cette force doivent être déployées en octobre et tous ses bataillons seront opérationnels en mars 2018.

Les dirigeants des pays du G5 Sahel, aiguillonnés par le président français Emmanuel Macron, ont acté le 2 juillet à Bamako la constitution de cette force et débloqué des fonds pour commencer son déploiement. 

Son financement est loin d'être bouclé: seuls 108 millions d'euros ont été promis, sur les 423 millions jugés nécessaires par les pays membres. 

Face à la dégradation de la situation dans le centre du Mali, limitrophe du Burkina Faso et du Niger, gagnés à leur tour par les violences jihadistes, le G5 a réactivé en février à Bamako ce projet de force régionale conjointe, initialement lancé en novembre 2015.

La France, présente dans la zone sahélo-saharienne avec 4.000 hommes engagés dans l'opération antijihadiste Barkhane, appuie cette initiative.

AFP

Ses derniers articles: Togo : trois morts dans des heurts avec les forces de l'ordre (opposition)  Heurts entre manifestants et forces de l'ordre  L'Afrique doit doubler ses investissements dans les infrastructures 

Mauritanie

AFP

Sénégal: des ONG renoncent

Sénégal: des ONG renoncent

AFP

Sénat supprimé en Mauritanie

Sénat supprimé en Mauritanie

AFP

La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar

La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar

sahel

AFP

Niger: la mort de soldats américains révèle leur présence au Sahel

Niger: la mort de soldats américains révèle leur présence au Sahel

AFP

Le Conseil de sécurité de l'ONU au Sahel du 19 au 23 octobre

Le Conseil de sécurité de l'ONU au Sahel du 19 au 23 octobre

AFP

18 morts dans un attentat au Burkina, membre de la coalition anti-jihadiste au Sahel

18 morts dans un attentat au Burkina, membre de la coalition anti-jihadiste au Sahel

soutien

AFP

Attentat de Mogadiscio: Paris, Londres et l'UA assurent la Somalie de leur soutien

Attentat de Mogadiscio: Paris, Londres et l'UA assurent la Somalie de leur soutien

AFP

A Abidjan, Le Drian rappelle le soutien de la France

A Abidjan, Le Drian rappelle le soutien de la France

AFP

Au Zimbabwe, manifestation de soutien

Au Zimbabwe, manifestation de soutien