mis à jour le

Côte d'Ivoire: le PDCI salue la nomination d'un nouveau chef du parti au pouvoir

Le PDCI, grand allié du chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara, a salué lundi la nomination d'Henriette Diabaté à la tête du parti présidentiel, félicitant "une personnalité d'envergure qui fera avancer la coalition au pouvoir en Côte d'Ivoire".

"Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) se félicite du bon déroulement du congrès du Rassemblement des Républicains" (RDR) qui "a porté à sa tête Mme Diabaté, une personnalité d'envergure", a affirmé à l'AFP, Niamien N'Goran, vice-président du PDCI.

"C'est une bonne chose qu'elle dirige ce parti, car elle va faire avancer le RDR et renforcer notre groupement politique", a souligné M. N'Goran.

Dimanche, M. Ouattara a créé la surprise en déclinant la proposition des cadres et militants du RDR de reprendre la tête de son parti, et a nommé Mme Diabaté.

Il a aussi insisté sur l'importance de l'alliance avec le PDCI de l'ancien président Henri Konan Bédié au sein de la coalition RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la paix), notamment en vue de la présidentielle de 2020. Il a notamment assuré vouloir aboutir rapidement à un "parti unifié".

Cette volonté de fusion des deux partis du chef de l'Etat, qui entend préparer sa succession, n'a pas abouti ces deux dernières années en raison de réticences au sein de son propre parti comme au sein du PDCI, de nombreux courants estimant qu'il faut un candidat par parti à la présidentielle.

"Il faut qu'il y ait le rassemblement. Mais si on n'arrive pas au parti unifié, il ne faut pas en faire un drame. Il faut faire l'alternance qui ne se fera pas contre un parti du RHDP (...) mais ensemble", a précisé M. N'Goran, très proche de M. Bedié.

M. Bédié fera passer ce message d'unité lors de la célébration samedi du troisième anniversaire de "l'appel de Daoukro" (centre) qui a "permis d'avoir des élections apaisées en 2015".

Cet appel lancé en septembre 2014 par M.Bédié dans son fief en faveur de la candidature unique d'Alassane Ouattara, prévoit "l'alternance politique en 2020 qui doit ramener le PDCI au pouvoir d'Etat".

Le PDCI est allié au RDR depuis l'élection à la présidence d'Alassane Ouattara en 2011. Selon la Constitution, M. Ouattara, qui effectue son deuxième et dernier quinquennat, ne pourra pas se représenter à la présidentielle de 2020, et la course à sa succession est déjà ouverte. 

AFP

Ses derniers articles: L'aide médicale afflue en Somalie, la diaspora donne son sang  Madagascar: l'épidémie de peste continue de se propager  Le Zimbabwe interdit les importations de fruits et légumes faute de devises 

chef

AFP

Somalie: démissions sans explication du ministre de la Défense et du chef de l'armée

Somalie: démissions sans explication du ministre de la Défense et du chef de l'armée

AFP

Centrafrique: un chef de guerre accuse Bangui d'alimenter les violences

Centrafrique: un chef de guerre accuse Bangui d'alimenter les violences

AFP

Le chef de l'opposition du Zimbabwe est sorti de l'hôpital

Le chef de l'opposition du Zimbabwe est sorti de l'hôpital

nomination

AFP

Cameroun: nomination d'un comité de normalisation

Cameroun: nomination d'un comité de normalisation

AFP

Algérie: un ministre limogé trois jours après son nomination

Algérie: un ministre limogé trois jours après son nomination

AFP

Somalie: nomination d'un nouveau gouvernement, plus féminin

Somalie: nomination d'un nouveau gouvernement, plus féminin

nouveau

AFP

Maroc: le procès des partisans du mouvement de contestation

Maroc: le procès des partisans du mouvement de contestation

AFP

Mondial-2018: le sélectionneur du Nigeria ne veut pas d'un nouveau conflit sur les primes

Mondial-2018: le sélectionneur du Nigeria ne veut pas d'un nouveau conflit sur les primes

AFP

Nigeria: nouveau scandale au sein de la compagnie pétrolière nationale

Nigeria: nouveau scandale au sein de la compagnie pétrolière nationale