mis à jour le

Kenya: Odinga pose des conditions

Le leader de l'opposition au Kenya Raila Odinga a énuméré mardi devant la presse une série de conditions à sa participation à l'élection présidentielle du 17 octobre, la date choisie par la commission électorale après l'invalidation du scrutin du mois dernier.

M. Odinga a critiqué le fait que la commission électorale avait fixé lundi la date du nouveau scrutin sans consultation avec l'opposition et a posé plusieurs conditions, parmi lesquelles un audit du système électronique de la commission, la démission de plusieurs de ses membres et la possibilité pour chacun des huit candidats à la présidentielle du 8 août de se représenter.

Odinga

AFP

Kenya: l'opposition "investit" Raila Odinga malgré sa défaite électorale

Kenya: l'opposition "investit" Raila Odinga malgré sa défaite électorale

AFP

Kenya: Kisumu n'a qu'un président, l'opposant Raila "Baba" Odinga

Kenya: Kisumu n'a qu'un président, l'opposant Raila "Baba" Odinga

AFP

Kenya: Kenyatta et Odinga appellent au calme pour l'élection du 26

Kenya: Kenyatta et Odinga appellent au calme pour l'élection du 26

participation

AFP

Sahel: la France attend du Canada sa participation au maintien de la paix

Sahel: la France attend du Canada sa participation au maintien de la paix

AFP

Conférence d'entente au Mali: tractations pour une large participation

Conférence d'entente au Mali: tractations pour une large participation

AFP

Zambie: la violence de la campagne électorale menace la participation

Zambie: la violence de la campagne électorale menace la participation

présidentielle

AFP

Zimbabwe: l'activiste Mawarire doute de la régularité de la prochaine présidentielle

Zimbabwe: l'activiste Mawarire doute de la régularité de la prochaine présidentielle

AFP

Sénégal: l'opposition manifeste pour une présidentielle juste en 2019

Sénégal: l'opposition manifeste pour une présidentielle juste en 2019

AFP

A un an de la présidentielle au Nigeria, Buhari sous le feu des critiques

A un an de la présidentielle au Nigeria, Buhari sous le feu des critiques