mis à jour le

Nord-est du Nigeria: trois villageois décapités par Boko Haram

Trois villageois ont été retrouvés morts décapités, dans l'Etat du Borno (nord-est du Nigeria), où le groupe jihadiste Boko Haram reste particulièrement actif, ont annoncé mercredi à l'AFP des combattants des milices civiles. 

"Les corps décapités de trois bûcherons ont été retrouvés sur le bord de la route", a confié Ibrahim Liman, milicien qui combat le groupe islamiste dans la région de Maiduguri, ajoutant que ce meurtre a été commis lundi.

Les victimes ont été kidnappées alors qu'ils étaient au volant de leur camion rempli de bois de chauffe, à 40 kilomètres de Maiduguri, la capitale du Borno, a expliqué Musa Ari, un autre milicien qui garde la zone. 

"Le camion et la cargaison ont été abandonnés à côté de leurs cadavres", raconte M. Liman. 

L'insurrection islamiste a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis que la secte islamiste a pris les armes en 2009. 

L'immense majorité des déplacés dépendent des agences d'aide nationales et internationales pour survivre, et certains amassent du bois de chauffe qu'ils revendent ensuite dans les camps pour gagner un peu d'argent. 

Toutefois, Boko Haram accuse les bûcherons, qui doivent sortir des villes, de travailler comme espions pour le compte des services de sécurité. Ils sont récemment devenus l'une des cibles privilégiées du groupe islamiste.

En avril déjà, huit d'entre eux ont été tués de manière extrêmement violente, alors qu'ils amassaient du bois aux abords de Maiduguri. 

AFP

Ses derniers articles: Tunisie: le beau-frère de Ben Ali mis en examen et incarcéré  Cyclone au Mozambique et au Zimbabwe: le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts  Au Mozambique frappé par le cyclone Idai, les rescapés dorment 

haram

AFP

Nigeria: les survivantes de Boko Haram toujours victimes d'abus, selon Amnesty

Nigeria: les survivantes de Boko Haram toujours victimes d'abus, selon Amnesty

AFP

Attaques de Boko Haram au Niger: quatre morts et sept "disparus"

Attaques de Boko Haram au Niger: quatre morts et sept "disparus"

AFP

Nigeria: les déplacés par Boko Haram croient toujours en Buhari pour rentrer chez eux

Nigeria: les déplacés par Boko Haram croient toujours en Buhari pour rentrer chez eux