mis à jour le

CAN

Le Franco-sénégalais Pape Diouf, ancien président de l'Olympique de Marseille et agent de joueurs, estime que la décision de passer de 16 à 24 le nombre d'équipes participant à la prochaine Coupe d'Afrique des nations (CAN) était "précipitée" et "inique".

"C'est une décision inique. Il n'y a pas beaucoup de pays africains qui ont suffisamment d'infrastructures pour organiser une compétition à 24. Hormis certains pays du Maghreb et l'Afrique du Sud, je ne vois pas trop comment cette CAN, qui appartient à tout le continent, pourrait être équitablement partagée dans son organisation", a déclaré à l'AFP Pape Diouf, grand spécialiste du foot africain.

La Confédération africaine de football (CAF) a décidé fin juillet lors d'un symposium au Maroc d'augmenter le nombre d'équipe participant aux prochaines CAN ainsi que de déplacer la compétition à l'été européen. 

"Il y a là une décision qui me paraît être une décision à la va-vite et qui ne tient pas compte des réalités africaines", a-t-il ajouté.

"Le Cameroun a été désigné sur un cahier des charges très précis pour organiser la prochaine CAN avec 16 équipes. On a changé les règles de jeu en cours de partie", a-t-il martelé.

Pape Diouf, en séjour à Abidjan pour les 8e Jeux de la Francophonie achevés dimanche, est également revenu sur le changement de date de la CAN, déplacée de janvier-février à juin-juillet.

"Le choix  me parait aussi hasardeux... il y a certes un avantage, on ne va plus demander aux clubs européens l'autorisation pour que les joueurs viennent disputer la CAN. Mais l'inconvénient c'est que l'hivernage (NDRL: saison des pluies dans de nombreux pays africains) peut se poser en adversaire d'organisation de match à la régulière", fait-il remarquer.

"Les dignitaires de la CAF se sont précipités. Ils n'ont pas suffisamment dialogué ou discuté pour savoir ce qui convient le mieux pour l'Afrique", a conclu Pape Diouf. 

AFP

Ses derniers articles: Violences ethniques en Côte d'Ivoire: cendres, morts et difficile réconciliation  Cinq choses  Malawi: élections générales 

CAF

AFP

CAN-2019 au Cameroun: la CAF examine la question vendredi

CAN-2019 au Cameroun: la CAF examine la question vendredi

AFP

CAN-2019 au Cameroun: "pas de plan B, cela dépend du Cameroun", prévient la CAF

CAN-2019 au Cameroun: "pas de plan B, cela dépend du Cameroun", prévient la CAF

AFP

Cameroun: la visite de Biya dans le Sud-Ouest "pas confirmée", arrivée du président de la CAF

Cameroun: la visite de Biya dans le Sud-Ouest "pas confirmée", arrivée du président de la CAF

CAN

AFP

Le foot égyptien en crise,

Le foot égyptien en crise,

AFP

Avec la Tunisie, Giresse vise la demi-finale de la CAN

Avec la Tunisie, Giresse vise la demi-finale de la CAN

AFP

Gabon:

Gabon:

diouf

AFP

Kanu, Diouf et les stars africaines en faveur des victimes de Boko Haram

Kanu, Diouf et les stars africaines en faveur des victimes de Boko Haram

AFP

La Francophonie réunie

La Francophonie réunie

AFP

La Francophonie confrontée au casse-tête de la succession d'Abdou Diouf

La Francophonie confrontée au casse-tête de la succession d'Abdou Diouf