mis à jour le

Burkina: le ministre de la Culture exclu de son parti

Le ministre burkinabè de la Culture et du Tourisme, Tahirou Barry, a été exclu de son propre parti politique qu'il dirigeait depuis 2010, selon une motion de cette formation publiée lundi.

Tahirou Barry est un des ministres médiatiques du gouvernement burkinabè. Il avait terminé troisième à l'élection présidentielle de 2015 avec 3% des voix.

Le Parti pour la Renaissance nationale (Paren, majorité) a voté la motion d'exclusion lors d'un congrès ordinaire dimanche, reprochant à M. Barry de "refuser l'alternance" à la tête du parti. Ce dernier n'était pas présent au congrès. 

"Il a accaparé le parti. Il ne rendait compte de rien au fondateur (du parti) ni au Conseil consultatif, jamais convoqué, jamais consulté", accuse la motion d'éviction.

"La présidence de Barry Tahirou a été une catastrophe",  a jugé le fondateur du parti, Laurent Bado, qui présidait le congrès, estimant que "le mandat (de 5 ans) de M. Barry à la tête du parti se terminait le 27 juin 2015".

Un congrès tenu en 2014 avait cependant prolongé le mandat de Tahirou Barry jusqu'en 2019, après l'avoir désigné comme candidat à la présidentielle de 2015.

Aucune décision n'a été prise par le parti quant au poste de ministre de la Culture que M. Barry occupe au sein du gouvernement pour le compte du Paren. 

Un nouveau bureau exécutif de 33 membres, désormais dirigé par Pouswendé Michel Béré, a été mis en place pour un mandat de cinq ans.

Depuis 2016, des tensions opposaient le fondateur du Paren Laurent Bado et Tahirou Barry sur la gestion du parti.

culture

AFP

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

AFP

En Libye, les fantasias perpétuent culture et tradition malgré le chaos

En Libye, les fantasias perpétuent culture et tradition malgré le chaos

AFP

La culture du poivron de nouveau autorisée au Niger malgré Boko Haram

La culture du poivron de nouveau autorisée au Niger malgré Boko Haram

ministre

AFP

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

AFP

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

AFP

Esclavage en Libye: les conclusions de l'enquête "ne sauront tarder" assure un ministre

Esclavage en Libye: les conclusions de l'enquête "ne sauront tarder" assure un ministre