mis à jour le

Togo: douze mois de prison avec sursis pour deux étudiants

Deux étudiants togolais ont été condamnés lundi à douze mois de prison avec sursis par le tribunal de Lomé, à la suite de manifestations sur le campus de l'université de la capitale pour exiger de meilleures conditions d'éducation.

Poursuivis pour "troubles à l'ordre public, aggravés de destruction de biens", Marius Amagbégnon et Folly Satchivi - principal meneur du mouvement des étudiants - étaient détenus à la prison civile de Lomé depuis le 14 juin.

"Je suis déçu, car c'est sur la base des mêmes faits que des étudiants ont été libérés la semaine dernière. C'est une justice à double vitesse", a déclaré à l'AFP Me Raphaël Kpandé-Adzaré, l'un des avocats des étudiants et président de la Ligue togolaise des droits de l'homme (LTDH).

"Aujourd'hui, le droit est sorti du prétoire. Nous allons interjeter appel de cette décision qui n'est pas du droit", a-t-il indiqué.

Le 19 juin, sept autre étudiants, accusés de "rébellion et de dégradation de biens publics", avaient été libérés après avoir été déclarés "non coupables" par le juge.

Des affrontements avaient opposé des étudiants à la police les 14 et 16 juin sur le campus de Lomé, à la suite d'un rassemblement de la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE).

Selon les responsables de l'université de Lomé, ces manifestations n'étaient pas autorisées et la LTDE n'est pas une association autorisée à mener des activités sur le campus de Lomé. Elles ont été dispersées par la police qui a fait usage de gaz lacrymogènes.

Le président de l'université de Lomé, Dodzi Komla Kokoroko, a réaffirmé le 20 juin dans un communiqué son "entière disponibilité à dialoguer avec les regroupements d'étudiants, afin de trouver des solutions appropriées à leurs problèmes".

Les étudiants exigent notamment la construction de nouvelles salles de cours et de salles de travaux dirigés et l'augmentation des allocations mensuelles de 12.000 à 20.000 francs CFA (environ 18 à 30 euros) et des bourses de 18.000 à 30.000 francs CFA (27,44 à 45,73 euros).

Ouverte en septembre 1970, l'université de Lomé, la plus grande université publique du Togo, compte 16 établissements - dont 6 facultés et 5 écoles - avec plus de 51.000 étudiants.

AFP

Ses derniers articles: Maroc: manifestation contre les violences sexuelles  Cornes de rhinocéros aux enchères, une vente très controversée  Évasion de 20 prisonniers en Afrique du Sud 

étudiants

AFP

Togo: libération de sept manifestants étudiants

Togo: libération de sept manifestants étudiants

AFP

Guinée: le Pr Condé, les étudiants et les tablettes numériques

Guinée: le Pr Condé, les étudiants et les tablettes numériques

AFP

Niger : Issoufou a rencontré les dirigeants des étudiants mécontents

Niger : Issoufou a rencontré les dirigeants des étudiants mécontents

prison

AFP

Niger: 1 an de prison pour 3 policiers après des violences sur un étudiant

Niger: 1 an de prison pour 3 policiers après des violences sur un étudiant

AFP

RDC: présentation des auteurs présumés d'attaques de prison et commissariats

RDC: présentation des auteurs présumés d'attaques de prison et commissariats

AFP

RDC: un mort et des blessés lors d'une évasion de la prison de Bukavu

RDC: un mort et des blessés lors d'une évasion de la prison de Bukavu

sursis

AFP

Égypte: prison avec sursis pour l'ex-président du syndicat de la presse

Égypte: prison avec sursis pour l'ex-président du syndicat de la presse

AFP

Athlétisme: l'AMA donne un nouveau sursis au Kenya pour adopter sa législation antidopage

Athlétisme: l'AMA donne un nouveau sursis au Kenya pour adopter sa législation antidopage

AFP

Légionnaire mort

Légionnaire mort