mis à jour le

Cameroun: "En train de redevenir les Lions Indomptables" estime Moukandjo

"On est en train de redevenir les Lions Indomptables", prévient le capitaine du Cameroun, Benjamin Moukandjo, qui compte sur le collectif pour battre l'Allemagne, dimanche à Sotchi, et espérer atteindre les demi-finales de la Coupe des Confédérations.

Q: Pour aller en demi-finales, il vous faut battre l'Allemagne...

R: "Nous sommes forcément dans une position difficile, c'est vrai. Nous aurions mérité une victoire contre l'Australie (1-1), mais nous sommes toujours en apprentissage. Nous sommes une équipe jeune. Pour tout l'effectif, même le staff, cette Coupe des Confédérations est une grande première. Nous venions avec l'idée de nous frotter aux meilleurs de ce monde, pour avoir une idée de là où on se situe, et on a quand même montré un beau visage. Nous sommes une équipe difficile à jouer, nous arrivons par séquences à prendre le dessus sur l'adversaire."

Q: Quel sont les forces du Cameroun ?

R: "Notre force, c'est le groupe. Nous n'avons pas de grands noms comme d'autres nations, mais nous avons créé quelque chose au-dessus de ces noms: une équipe, une famille. Depuis notre sacre à la CAN nous essayons de maintenir cette flamme allumée. Grâce à ça nous avons pu rivaliser avec de très belles équipes avec de très grands joueurs, et cela nous permettra de rivaliser dimanche contre l'Allemagne."

Q: Quel a été votre rôle de capitaine ?

R: "C'est grand d'être capitaine ! J'ai toujours été très communicatif, je parle beaucoup avec mes coéquipiers, et on essaie de trouver des solutions tous ensemble. Et même si on peut être frustré parfois, nous sommes unanimes une fois la décision prise. C'est ma plus grande fierté: le groupe décide. Regardez Nicolas Nkoulou (devenu remplaçant puis entré en jeu et buteur en finale de la CAN contre l'Égypte, ndlr), c'est une image frappante. Avec sa carrière, il s'est plié à la décision de l'entraîneur et n'a pas lâché. Vincent (Aboubakar) aussi a connu quelquefois le banc (et il a marqué l'autre but en finale, gagnée 2-1). L'équipe d'abord."

Q: Avez-vous ramené le Cameroun dans la cour des grands ?

R: "Je ne vais pas dire qu'on a retrouvé le grand Cameroun, mais on est en train de redevenir les Lions Indomptables, cette équipe qui fait peur à tout le monde. Nos aînés avaient pratiquement tout gagné, ils avaient dominé l'Afrique et étaient partis à la conquête du monde, ils ont été dans le top 10 mondial, forcément les gens sont restés avec cette image-là et ont eu du mal à accepter le passage à vide de la sélection. Je le comprends, mais si vous demandez aux Camerounais, je crois qu'ils recommencent à aimer leur équipe."

Q: Personnellement quel bilan tirez-vous de votre saison ?

R: "Sincèrement, j'ai vécu ma meilleure saison, j'ai été décisif (13 buts en 24 matches de L1) et j'ai gagné la Coupe d'Afrique. Malheureusement ma deuxième mission, laisser Lorient en L1, n'a pas réussi, mais j'ai tout donné. On revenait bien, après avoir été longtemps dernier, et on a eu la malchance de perdre Sylvain Marvaux et moi blessés au mauvais moment. Au final, avec cette Coupe des Confédérations, sur le plan international j'aurais tout joué, avec la CAN et la Coupe du monde 2014. J'ai vécu une belle saison, avec un côté triste."

Q: Savez-vous où vous jouerez la saison prochaine ?

R: "Je laisse mon agent s'en occuper, moi je joue ma Coupe des Confédérations. J'ai vécu deux superbes années à Lorient, le club qui m'a repositionné dans l'axe où j'ai pris énormément de plaisir. Le jeu à Lorient et mes coéquipiers m'ont permis de marquer beaucoup de buts (29 toutes compétitions confondues. Mais je vais avoir 29 ans, j'ai envie de découvrir quelque chose de nouveau. Je respecte le président Féry qui m'a beaucoup soutenu, je sais qu'il me comprend."

Q: La saison prochaine il y aura le Mondial-2018...

R: "Nous pensons déjà aux deux matches couperet contre le Nigeria, premier avec 6 points alors que nous en avons 2. Cela ne va pas être facile mais on a des arguments. On est venu, on a vu un peu la Russie, et on a envie d'y revenir !"

Propos recueillis par Emmanuel BARRANGUET

AFP

Ses derniers articles: Guinée équatoriale: un artiste arrêté, l'Etat et la famille divergent sur les raisons  RDC: l'ONU table toujours sur une présidentielle d'ici au 31 décembre  Kenya: la faune sauvage décimée par des invasions de réserves privées 

lions

AFP

Quatre lions en cavale en Afrique du Sud

Quatre lions en cavale en Afrique du Sud

AFP

CAN: Paul Biya salue les Lions qui ont mis les Pharaons "dans la sauce"

CAN: Paul Biya salue les Lions qui ont mis les Pharaons "dans la sauce"

AFP

CAN: Yaoundé en liesse pour le retour des Lions indomptables

CAN: Yaoundé en liesse pour le retour des Lions indomptables

train

AFP

Au Maroc, le train du désert et de James Bond

Au Maroc, le train du désert et de James Bond

AFP

Accident de train en Egypte: six secouristes sanctionnés pour des selfies

Accident de train en Egypte: six secouristes sanctionnés pour des selfies

AFP

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela

Afrique du Sud: une peinture montre Zuma en train de violer Mandela