mis à jour le

A la frontière tunisienne, des réfugiés arrivent de Libye, le 8 mars 2011. Reuters/Zohra Bensemra
A la frontière tunisienne, des réfugiés arrivent de Libye, le 8 mars 2011. Reuters/Zohra Bensemra

Le mouvement révolutionnaire s’essouffle

Avec la contre-offensive libyenne qui a des chances de réussir, c'est le moral de toutes les troupes du monde arabe qui vient de prendre un coup. Les révolutions sont-elles terminées ou à la recherche d'un deuxième souffle?

6.000 ou 10.000 morts selon les sources, le bilan n'est pas non plus très bon pour les vivants. 200.000 personnes ont déjà quitté la Libye et l'Organisation internationale pour les migrations en prévoit 400.000 pour les jours à venir, selon une prospective qui inclut 600.000 Libyens en besoin futur d'assistance humanitaire.

Le scénario libyen, écrit un peu trop vite, n'a plus rien à voir avec celui de ses voisins immédiats, l'Egypte et la Tunisie, là où tout a commencé.

Un mois après le déclenchement de l'opération de «dé-kadhafisation», si Benghazi, deuxième ville libyenne, est toujours aux mains des insurgés, l'effet domino commence à s'analyser à l'envers, les pièces remontent une à une et celles qui étaient debout se renforcent un peu plus.

Après des concessions pour enrayer la contagion, l'Algérie, qui partage 1.000 kilomètres de frontières avec la Libye, durcit légèrement le ton. Bloqué par la surprenante ténacité et le caractère impitoyable de la contre-offensive des Kadhafi, le mouvement des révolutions semble s'être arrêté.

Installées face à la télévision branchée sur Al-Jazeera, qui retransmet en continu les moindres soubresauts du monde arabe, les populations commencent à envisager une autre issue pour la Libye et le reste de la région, elles ne sont plus aussi chaudes devant le spectre de la guerre civile.

Au Maroc et en Algérie, et alors que les manifestations sont permanentes chez les étudiants et chômeurs principalement, on ne parle plus vraiment de faire tomber le régime mais plutôt de le pousser à plus d'ouverture. Au niveau du monde arabe, le bilan provisoire est un peu maigre, 2 dictateurs sur une vingtaine sont tombés. Un petit 10%. 

A l'Ouest, rien de nouveau

Dans le camp occidental, on recule aussi. Avec un baril de pétrole à 110 dollars et la crainte d'une marée humaine, les démocraties de l'Ouest se sont refroidies. Plus question pour l'Otan d'intervenir en Libye, pas même d'y penser.

Aux Etats-Unis, on reste «prudents», pour utiliser le terme d'Obama, tout comme en Europe. La stratégie médiatique des Kadhafi semble fonctionner. Conférences de presse, menaces et ouvertures, le tout doublé de sanglantes opérations militaires.

Au chapitre dommages collatéraux, la Tunisie et l'Egypte sont déjà déstabilisées par l'afflux de réfugiés, mais aussi le Niger. Quant à l'Algérie, elle vient de boucler ses frontières avec la Libye pour éviter le trafic d'armes et les débordements, notamment depuis la reprise en main par les pro-Kadhafi de la ville de Zaouïa, à environ 350 kilomètres des frontières algériennes.

Loin des positions officielles, en attente, les populations arabes cherchent leur deuxième souffle mais ne désespèrent pas encore. Au Yémen, l'opposition tient bon, et le 7 mars une spectaculaire marche a eu lieu à Alger, rassemblant près de 10.000 gardes communaux —civils armés par le gouvernement pour lutter contre le terrorisme—, démobilisés depuis le retour relatif de la paix.

Ils protestaient contre l'ingratitude des autorités, qui les ont abandonnés sur le terrain de la concorde civile, et l'amnistie des terroristes. Malgré l'interdiction formelle des marches à Alger, ces 10.000 paramilitaires ont défilé dans une organisation très stricte. Signe particulier, ils sont armés.

Chawki Amari

Chawki Amari

Journaliste et écrivain algérien, chroniqueur du quotidien El Watan. Il a publié de nombreux ouvrages, notamment Nationale 1.

Ses derniers articles: L'effroyable tragédie du FLN  Cinq parallèles entre le Mali et l'Afghanistan  Bigeard, le tortionnaire vu comme un résistant 

Al-Jazeera

AFP

Procès Al-Jazeera en Egypte: le journaliste australien "indigné"

Procès Al-Jazeera en Egypte: le journaliste australien "indigné"

AFP

Procès Al-Jazeera en Egypte: le journaliste australien "indigné"

Procès Al-Jazeera en Egypte: le journaliste australien "indigné"

AFP

Egypte: verdict attendu dans le procès Al-Jazeera

Egypte: verdict attendu dans le procès Al-Jazeera

Algérie

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

AFP

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Benghazi

AFP

Libye: HRW évoque des crimes de guerre

Libye: HRW évoque des crimes de guerre

AFP

Libye: les jihadistes chassés de leur bastion

Libye: les jihadistes chassés de leur bastion

AFP

Libye: 15 soldats tués dans un attentat suicide

Libye: 15 soldats tués dans un attentat suicide