mis à jour le

Maroc: le développement du nord est une "priorité stratégique"

Le développement de la région nord du Maroc, en proie depuis six mois à un mouvement de contestation populaire, est une "priorité stratégique" pour l'Etat marocain, a affirmé le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, disant vouloir "promouvoir le dialogue".

"L'Etat considère le développement de cette région (Nord) comme une priorité stratégique et non pas comme une réaction conjoncturelle à une situation définie", a déclaré mercredi M. Laftit, dont les propos ont été reproduits par l'agence de presse MAP (officielle).

Le ministre s'exprimait au troisième jour d'une visite dans cette région sur la côte méditerranéenne, où est située la province d'Al-Hoceïma, théâtre de manifestations récurrentes depuis la mort fin octobre 2016 d'un vendeur de poisson, accidentellement broyé dans une benne à ordures.

L'incident avait suscité l'indignation dans le royaume, prenant la forme à Al-Hoceïma d'un mouvement plus social et politique, dans une région, le Rif, historiquement frondeuse, très conservatrice, et qui a longtemps souffert de son enclavement géographique.

Mené par un groupe de militants locaux, le "hirak" (la mouvance) avance de nombreuses revendications pour le développement du Rif, qu'il estime marginalisé. Son leader, M. Zefzafi, multiplie sur les réseaux sociaux les harangues enflammées contre le maghzen (pouvoir) et en faveur du Rif, sur fond de discours identitaire teinté de conservatisme et de références islamiques.

Lundi, une délégation de sept ministres -une telle mobilisation de l'exécutif est un événement rare- s'est rendue à Al-Hoceïma pour y "accélérer" la mise en oeuvre d'un catalogue de projets de développement de la région -pour la plupart lancés en 2015-, l'une des principales revendications des contestataires.

Ces ministres ont visité plusieurs chantiers et communes dans la province et ont également eu des consultations -parfois houleuses- avec des élus, des membres d'associations locales, ainsi que des habitants.

Au cours de ces rencontres, M. Laftit "a appelé les autorités territoriales à promouvoir une politique de proximité à l'égard des revendications des citoyens et de leurs préoccupations et à favoriser la culture du dialogue, dans le cadre du nouveau concept de l'autorité", a expliqué la MAP.

Le ministre a appelé tous les acteurs, y compris la société civile, à "conjuguer leurs efforts" pour contribuer au développement de la région, toujours selon cette agence de presse.

développement

AFP

"La culture a un rôle majeur pour le développement de l'Afrique", selon Magic System

"La culture a un rôle majeur pour le développement de l'Afrique", selon Magic System

AFP

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

AFP

Afrique: un tiers des pays ont des niveaux de développement humain moyens ou élevés

Afrique: un tiers des pays ont des niveaux de développement humain moyens ou élevés