mis à jour le

Programme chargé pour Macron au Mali

Le président Emmanuel Macron suivra un programme chargé vendredi pour sa visite sur la base militaire française de Gao au Mali: entretien avec son homologue malien, présentation des opérations, déjeuner avec les soldats, discours, deux points de presse et vol en hélicoptère, a indiqué un porte-parole de l'armée. 

Pour son premier déplacement hors d'Europe depui sa prise de fonction dimanche, il a choisi Gao, pivot de l'opération française Barkhane au Sahel, qui mobilise 4.000 soldats dans cinq pays dont 1.700 en poste à Gao actuellement.

Emmanuel Macron est attendu à 10h00 locales (12h00 heures de Paris) et repartira vers 16h00 locales.

En janvier, son prédécesseur François Hollande n'avait pu rester que deux heures sur la base, où il s'est rendu trois fois en tout depuis le lancement en janvier 2013 de l'opération Serval pour chasser les jihadistes qui avaient pris le controle du nord du Mali.

"Il veut rencontrer des gens, parler avec des soldats. Il a beaucoup d'admiration pour l'esprit de dévouement de ces jeunes", a expliqué le porte-parole de l'opération Barkhane, qui a pris en août 2014 le relais de Serval, le lieutenant-colonel Patrick Simo.

A son atterrissage, il sera accueilli par le président Ibrahim Boubacar Keïta, avec qui il aura un entretien de 45 minutes, suivi d'un point de presse conjoint.

Il se fera ensuite présenter l'unité Barkhane avant un briefing à huis clos par les commandants des forces Barkhane et Sabre (forces spéciales).

Il fera ensuite un vol en hélicoptère d'environ un quart d'heure au-dessus de la ville de Gao et de la boucle du fleuve Niger, puis en condition de tactique de combat, à basse altitude. "Ca  va remuer un peu", selon le porte-parole.

L'équipe de l'Elysée a prévu que les télévisions puissent filmer son vol dans un hélicoptère qui évoluera tout près du sien.

Ensuite, Emmanuel Macron déjeunera au milieu des soldats, avec qui il pourra échanger. Dans l'après-midi il visitera une antenne chirurgicale, se fera présenter les forces spéciales et enfin s'adressera aux troupes. 

Il tiendra pour finir un dernier point de presse - 25 journalistes venus de France et des journalistes maliens ont été invités - avant un dernier entretien avec le président malien.

AFP

Ses derniers articles: Présidentielle au Rwanda: les candidats contrôlés sur les réseaux sociaux  Kenya: huit candidats approuvés pour la présidentielle d'août  Afrique du Sud: le président Zuma garde la confiance de son parti 

Mali

AFP

L'opération militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

L'opération militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

AFP

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

Horreur

Un couple lapidé par des "islamistes" dans le nord du Mali

Un couple lapidé par des "islamistes" dans le nord du Mali

programme

AFP

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

AFP

Afrique du Sud: coup d'arrêt pour le futur programme nucléaire

Afrique du Sud: coup d'arrêt pour le futur programme nucléaire

AFP

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»