mis à jour le

Afrique du Sud: le fils d'une riche famille revient sur les lieux du crime

Henri van Breda, le fils d'une riche famille sud-africaine soupçonné d'avoir assassiné ses parents et son frère à coups de hache, est revenu mardi sur les lieux du crime, au deuxième jour de son procès devant un tribunal du Cap.

Le juge Siraj Desai, flanqué de l'accusé toujours vêtu d'un impeccable costume et d'une escorte de plusieurs policiers, a conduit la visite de la maison familiale, dans un quartier huppé de la ville de Stellenbosch (sud).

"Nous avions besoin d'emmener le juge sur les lieux. Nous voulions lui montrer les chambres. Nous avons aussi observé l'endroit où ont été trouvés les corps et la hache", a indiqué le porte-parole du parquet, Eric Ntabazalila.

A l'ouverture du procès lundi, l'accusé de 22 ans avait plaidé non coupable des accusations de meurtres et de tentative de meurtre, assurant que le massacre avait été perpétré par un intrus masqué.

Mardi, un des avocats de la défense a profité de la visite des lieux du crime pour tenter de démontrer qu'il était facile pour un intrus de pénétrer dans la maison.

Le 27 janvier 2015 au petit matin, les corps sans vie de Martin, Teresa et Rudi van Breda avaient été retrouvés dans leur propriété de Stellenbosch, la capitale sud-africaine du vin. Grièvement touchée à la tête et au cou, la soeur de l'accusé, Marli, a survécu.

Légèrement blessé, Henri van Breda avait prévenu les secours mais seulement quatre heures après le massacre, suscitant les soupçons des enquêteurs. Faute de preuves flagrantes, il ne sera inculpé qu'un an et demi plus tard.

Lundi, il a assuré être resté inconscient après avoir réussi à mettre en fuite le mystérieux meurtrier. Mais sa version des faits reste entourée de nombreuses zones d'ombre.

L'affaire suscite un vif intérêt dans une Afrique du Sud habituée au crime, mais rarement au sein de ses communautés les plus favorisées.

L'audience doit se poursuivre mercredi.

AFP

Ses derniers articles: Bousculade mortelle en Algérie: la ministre de la Culture démissionne  Tension et accusation après l'arrestation d'un candidat  Niger: douze villageois tués par Boko Haram dans la région de Diffa 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: Ramaphosa défend sa campagne controversée pour la présidence de l'ANC

Afrique du Sud: Ramaphosa défend sa campagne controversée pour la présidence de l'ANC

AFP

Afrique du Sud: la justice interdit d'arborer le drapeau de l'époque de l'apartheid

Afrique du Sud: la justice interdit d'arborer le drapeau de l'époque de l'apartheid

AFP

Afrique du Sud: Ramaphosa remporte une nouvelle bataille

Afrique du Sud: Ramaphosa remporte une nouvelle bataille

crime

AFP

Gbagbo demande

Gbagbo demande

AFP

Afrique du Sud: enquête rouverte pour un crime de l'apartheid

Afrique du Sud: enquête rouverte pour un crime de l'apartheid

AFP

Corruption, politique et meurtre: anatomie d'un crime kényan

Corruption, politique et meurtre: anatomie d'un crime kényan

famille

AFP

Dans la famille de Pelagia, trois générations sous le pouvoir absolu d'Obiang

Dans la famille de Pelagia, trois générations sous le pouvoir absolu d'Obiang

AFP

RDC: battu, l'ex-porte-voix de Kabila dénonce la "corruption" dans sa famille politique

RDC: battu, l'ex-porte-voix de Kabila dénonce la "corruption" dans sa famille politique

AFP

RDC: Kabila reprend sa famille politique en main

RDC: Kabila reprend sa famille politique en main