mis à jour le

Algérie: Lucas Alcaraz face

"Je vais bâtir une équipe (...) même si la situation actuelle est mauvaise": l'Espagnol Lucas Alcaraz, nommé sélectionneur de l'Algérie pour deux ans, ne s'est pas voilé la face mercredi, ambitionnant toutefois de mener les Fennecs jusqu'en en demi-finale de la CAN-2019, un "défi passionnant".

"Je vais bâtir une équipe qui va lutter pour gagner tous les matches, même si la situation actuelle est mauvaise, en mettant de l'envie, de la conviction et du professionnalisme", a déclaré le technicien de 50 ans lors de sa conférence de presse de présentation. "Je me suis engagé avec l'Algérie avec l'objectif de qualifier la sélection à la CAN-2019 et atteindre le dernier carré de ce tournoi."

Alors que les Fennecs restent pourtant sur une élimination sans gloire au premier tour de la CAN-2017, le remplaçant du Belge Georges Leekens, qui débutera les éliminatoires en juin face au Togo, assure qu'il s'agit d'un "défi passionnant".

Nommé le 13 avril à la tête de l'Algérie, quelques jours après avoir été limogé de Grenade, Lucas Alcaraz est arrivé mardi soir à Alger.

Natif de cette ville d'Espagne et figure de son club local, Alcaraz y avait été nommé en octobre 2016 en remplacement de l'éphémère Paco Jemez. Mais il n'a pas réussi à redresser la trajectoire de l'équipe, 19e de Liga avec 20 points et sept longueurs de retard sur le premier non-relégable.

Le précédent sélectionneur de l'Algérie avait démissionné le 24 janvier "pour le bien de tous", au lendemain de l'élimination de l'équipe au premier tour de la Coupe d'Afrique au Gabon. Un intérimaire avait dans un premier temps pris sa suite.

Interrogé sur les chances de l'Algérie de rallier le mondial-2018 en Russie, après un départ catastrophique dans les éliminatoires avec un nul à domicile face au Cameroun et une défaite au Nigéria, M. Alcaraz s'est contenté d'affirmer que l'équipe a "envie de tout faire" pour y aller.

Après deux journées, les Fennecs occupent pourtant la 4e et dernière place du groupe B, avec un seul point.

AFP

Ses derniers articles: Sierra Leone: la présidente de la Fédération mise en examen pour corruption  Togo: 2ème jour de manifestation de l'opposition dans un climat tendu  Kenya: le président Kenyatta accuse la Cour suprême d'un "coup d'Etat"