mis à jour le

Un pompier éteint un incendie le 4 janvier 2017 à proximité de Cape Town. RODGER BOSCH / AFP
Un pompier éteint un incendie le 4 janvier 2017 à proximité de Cape Town. RODGER BOSCH / AFP

La ville du Cap n'a plus que 100 jours de réserve d'eau

La sécheresse qui touche l'Afrique du Sud depuis plusieurs mois menace les réserves d'eau du pays.

La ville de Cape Town est l'une des plus développées et plus opulentes du continent africain. Très appréciée des touristes pour son décor de rêve entre bords de mer et montagnes, elle symbolise le nouveau rêve africain. Nous la classions d'ailleurs à la première place de notre tout récent classement des capitales cool africaines. Mais ce luxe ne protège pas Cape Town d'un fléau qui touche une large partie du continent: le manque d'eau. 

Ce mois de mars, les autorités du Cap ont déclaré la ville en état de catastrophe. La raison? La sécheresse qui s'abat depuis de longs mois sur l'Afrique australe et la province du Cap-Occidental, comme le rapporte le média local iol.co.za. La réserve d'eau retenue derrière le principal barrage qui domine Cape Town a ainsi baissé de 28,6%, note le site d'information Quartz

À ce niveau, la ville du Cap n'a plus que 103 jours de réserve d'eau potable. 

L'hiver est encore loin

La municipalité a demandé aux habitants de limiter leur consommation d'eau et des restrictions ont été mises en place depuis décembre. Jusqu'ici, la consommation a été réduite de 27%, mais la maire de la ville, Patricia de Lille, veut aller encore plus loin en fixant la barre à 700 millions de litres d'eau pour l'ensemble des habitants, contre 837 millions de litres actuellement.

La ville du Cap jouit habituellement d'un climat humide l'hiver. Mais les météorologues ont peur que les précipitations de juin et juillet arrivent trop tard cette année. Des incendies ont déjà ravagés les alentours de la ville depuis le mois de janvier. Jusqu'aux premières pluies, les citoyens n'ont plus qu'à utiliser l'eau de manière économe et scruter le ciel en quête de gros nuages. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

sécheresse

AFP

Kenya: les mirages du Turkana

Kenya: les mirages du Turkana

AFP

Somalie: 110 morts en 48 heures

Somalie: 110 morts en 48 heures

AFP

Afrique de l'est: sécheresse et forte hausse des prix alimentaires

Afrique de l'est: sécheresse et forte hausse des prix alimentaires