mis à jour le

Une session à l'Assemblée nationale du Mali, le 8 juin 2015. HABIBOU KOUYATE / AFP
Une session à l'Assemblée nationale du Mali, le 8 juin 2015. HABIBOU KOUYATE / AFP

Au Mali, l'Assemblée nationale privée d'électricité pour impayés

L’Energie du Mali, compagnie chargée de la production et de la la distribution d'énergie, a coupé, lundi 13 mars, l’électricité à l’Assemblée nationale.

Quand un habitué du comptoir ne paye plus son ardoise, le patron de bar finit par le mettre à la porte. C'est ce qui est arrivé à un client pas comme les autres: l'Assemblée nationale du Mali. Mais cette fois, le patron est l’Energie du Mali (EDM), la compagnie nationale de la production et de la distribution d'énergie. 

Selon le site d'information Sahelien.com, l'Assemblée nationale a été privée d'électricité le lundi 13 mars. Le montant des factures impayées? Plus de 200 millions de Francs CFA de factures impayées, soit 304 000 euros. 

«Il n’y a personne au bureau de la Commission énergie et mines pour vous répondre», a répondu une standardiste de l'Assemblée nationale, contactée par Sahelien.com. «Mais une employée confirme: "Depuis hier à la mi-journée, ils ont mis les groupes électrogènes en marche"»

Plusieurs préavis

«Nous avons envoyé plusieurs préavis de coupure à l’Assemblée sans réaction», a déclaré Harouna Dembélé, gestionnaire de grand compte à l’EDM.

Une mauvaise publicité pour les institutions politiques du pays qui font déjà face à une situation sécuritaire chaotique dans le nord et dans le centre du pays où des groupes djihadistes font à nouveau régner la violence. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Afrique est de plus en plus friande d'alcool fort  Il est de plus en plus facile de voyager sans visa en Afrique  Au Kenya, des élèves bloquent les rues avec leurs bureaux et leurs chaises