mis à jour le

La ville du Cap en Afrique du Sud, le 17 juin 2010. PAUL ELLIS / AFP
La ville du Cap en Afrique du Sud, le 17 juin 2010. PAUL ELLIS / AFP

Découvrez notre classement des capitales les plus cool d'Afrique

Vie nocturne, loisirs, coût du voyage, climat, transports... nous avons passé au crible les 54 capitales africaines pour vous aider à choisir votre prochaine destination sur le continent.

De l'extérieur, l'Afrique est un continent toujours méconnu où les investisseurs, les touristes ou les étudiants hésitent parfois à se rendre, souvent à cause d'un manque d'informations sur les conditions de vie réelles sur place. En plein boom démographique, le continent a vu ses villes se transformer de manière accélérée ces dernières années, à cause de l'exode rural et de la pression démographique qui poussent de plus en plus d'habitants à tenter leur chance en milieu urbain pour gagner leur vie. 

Récemment, une myriade de classements ou d'indices ont été publiés pour mesurer l'attractivité économique, le coût de la vie ou la croissance démographique des villes africaines. Mais les instituts qui classent les métropoles du continent passent souvent à côté de ce qui fait la réalité de la vie des habitants de tel ou tel grand centre urbain. Si vous êtes étudiant à Rabat, quels seront les attraits de votre quotidien en dehors des cours? Quelle y sera la qualité de la vie nocturne si vous voulez rejoindre des amis en soirée? Après un verre, pourrez-vous enfourcher un vélo en toute sécurité pour rentrer chez vous? 

Découvrez sur Slate.fr notre application pour savoir quelle capitale africaine est faite pour vous

C'est à ces questions, et à de nombreuses autres, que nous avons tenté de répondre pour mettre au point notre classement des capitales cool d'Afrique, avec l'aide du studio de datavisualisation WeDoData. Selon les cas, nous avons opté pour la capitale administrative ou la capitale économique, si cette dernière est de facto le vrai poumon du pays, comme Dar-es-Salaam en Tanzanie ou Lagos au Nigeria. Un projet qui fait écho à celui de l’Ecole polytechnique de Lausanne et du magazine Afrique Méditerranée Business qui ont communiqué fin février leur premier classement de la qualité de vie dans les villes africaines basé sur neuf thématiques (société, habitat, développement spatial, infrastructure, environnement et écologie, gouvernance et économie).

Nous avons obtenu des résultats différents, car nos facteurs ne sont simplement pas identiques. 

Nous nous sommes appuyés sur huit grands critères pour construire ce premier classement du genre: le temps qu'il fait (le nombre de jours d'ensoleillement par an et le niveau des précipitations), la vie nocturne (le prix d'une pinte de bière, la qualité et la quantité de restaurants), le coût du voyage (le prix d'une location d'appartement, le prix du billet d'avion), l'offre culturelle et de loisirs (sites Unesco, parcs naturels, plages), le risque d'épidémies (présence du paludisme, de la fièvre jaune, d'Ebola), la qualité des transports en ville (densité des transports en commun, présence d'Uber), le degré de sécurité (corruption, délinquance et risque terroriste) et l'esprit d'ouverture (qualité d'accueil des étrangers et tolérance envers la communauté LGBT).

Bilan: c'est la ville de Cape Town en Afrique du Sud qui arrive en tête, avec notamment de très bons scores en termes de santé, d'ouverture d'esprit et d'offre de loisirs. Sur le podium on retrouve également la ville de Praia, en deuxième position, puis Dakar, la capitale sénégalaise, sur la troisième marche. Les villes de Port-Louis (Maurice) et Tunis complètent le top 5. Bon voyage. 

  

 

Camille Belsoeur

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: Que veut faire Emmanuel Macron d'une opération Barkhane qui patine?  Le plébiscite d'Emmanuel Macron chez les expatriés français d'Algérie  Quand l'Afrique rêve de conquête spatiale