mis à jour le

Egypte: un opposant dénonce son exclusion du Parlement

Un parlementaire égyptien, connu pour son opposition au gouvernement, a dénoncé mardi son exclusion du Parlement, un message clair envoyé selon lui à la dissidence.

Mohamed Anouar Sadate, un neveu de l'ancien président égyptien, a été exclu du Parlement lundi par un vote de ses collègues. Il est notamment accusé d'avoir fait fuiter un projet de loi controversé sur les ONG à des ambassades étrangères. 

M. Sadate critique fréquemment le gouvernement égyptien et le Parlement qui est majoritairement favorable au président Abdel Fattah Al-Sissi. Il a aussi été accusé d'avoir falsifié des signatures d'autres parlementaires sur un projet de loi qu'il présentait. 

Interrogé par l'AFP mardi, M. Sadate a nié toutes les accusations portées contre lui, affirmant qu'elles étaient "fausses". 

"Je n'ai pas été surpris (du vote d'exclusion, ndlr) car j'ai exprimé des réserves sur le travail du Parlement et sur sa conformité avec la Constitution et la loi", a-t-il dit.

"Comme on peut le constater, beaucoup de gens ne sont pas satisfaits de l'état de la démocratie en Egypte", a ajouté M. Sadate. 

Pour lui, son exclusion est "un message" adressé à ceux qui se trouvent "à l'intérieur et à l'extérieur du Parlement".

Elu en 2015, le Parlement est accusé par ses détracteurs d'être une simple chambre d'enregistrement pour le président Sissi, l'ancien chef de l'armée qui a destitué son prédécesseur, le président islamiste Mohamed Morsi.

La chute de Morsi en 2013 a entraîné une répression sanglante contre ses partisans, avec des centaines de manifestants tués et des milliers d'autres emprisonnés.

M. Sadate a présidé la commission des droits de l'Homme du Parlement avant d'en démissionner en signe de protestation, affirmant que celle-ci était inefficace.

Il s'est également disputé avec le président du Parlement Ali Abdel Al lorsqu'il a osé poser la question des retraites des militaires ayant poursuivi leur carrière dans le secteur privé ou d'autres institutions étatiques.

M. Sadate est issu d'une célèbre famille politique et porte le nom de son oncle le président Anouar el-Sadate assassiné en 1981 après avoir signé un traité de paix avec Israël.

AFP

Ses derniers articles: Election présidentielle sous tension en Côte d'Ivoire où Ouattara brigue un 3e mandat  Tanzanie: l'opposant Tundu Lissu rejette en bloc l'élection de mercredi  Henri Konan Bédié, le sphinx revanchard de Daoukro 

exclusion

AFP

Afrique du Sud: le syndicat des métallos conteste son exclusion du Cosatu

Afrique du Sud: le syndicat des métallos conteste son exclusion du Cosatu

Nicolas

Fernando Torres : la vidéo de son but et de son exclusion ! Un doigt dans le nez de Jan Vertonghen !

Fernando Torres : la vidéo de son but et de son exclusion ! Un doigt dans le nez de Jan Vertonghen !

Gata Doré

Mankeur Ndiaye sur l’éventuelle exclusion du Sénégal de la Cedeao : « C’est une farce … »

Mankeur Ndiaye sur l’éventuelle exclusion du Sénégal de la Cedeao : « C’est une farce … »

opposant

AFP

Guinée: le principal opposant empêché de faire campagne dans un fief du président

Guinée: le principal opposant empêché de faire campagne dans un fief du président

AFP

Présidentielle en Guinée: le principal opposant pointe le risque de violences ethniques

Présidentielle en Guinée: le principal opposant pointe le risque de violences ethniques

AFP

Cameroun: la communauté internationale "bienvenue" pour régler la crise, affirme un opposant

Cameroun: la communauté internationale "bienvenue" pour régler la crise, affirme un opposant

parlement

AFP

Algérie: le Parlement adopte la réforme constitutionnelle avant un référendum

Algérie: le Parlement adopte la réforme constitutionnelle avant un référendum

AFP

Algérie: le Parlement adopte la réforme constitutionnelle

Algérie: le Parlement adopte la réforme constitutionnelle

AFP

En Egypte, des élections sans enjeu pour renouveler la chambre haute du Parlement

En Egypte, des élections sans enjeu pour renouveler la chambre haute du Parlement