mis à jour le

Cameroun/crise anglophone: coupure internet sans précédent en Afrique

Internet est totalement coupé depuis plus d'un mois dans les deux régions de la minorité anglophone du Cameroun en conflit avec le pouvoir de Yaoundé, une durée sans précédent en Afrique, d'après l'ONG Internet sans frontières.

"Internet est totalement indisponible, sauf à investir dans du matériel satellite qui coûte extrêmement cher", a indiqué l'avocate Julie Owono, responsable Afrique de l'ONG française Internet sans frontières, jointe à Paris mercredi soir par l'AFP. "Dans la durée, c'est la coupure la plus longue sur le continent".

"Internet est toujours coupé dans la ville de Bamenda", a confirmé un enseignant d'université en poste dans la capitale du Nord-Ouest, l'une des deux régions anglophones sur les dix du pays.

"Parfois quand j'ai une urgence, des mails professionnels à envoyer, je suis obligé de me déplacer dans la région voisine de l'Ouest", a-t-il ajouté, interrogé par un journaliste de l'AFP.

"La coupure internet dans les deux régions anglophones a potentiellement fait perdre 1,35 million de dollars à l'économie du Cameroun", estime Julie Owono d'Internet sans frontières. "Elle risque de creuser le fossé entre anglophones et francophones".

Proches du Nigeria, les deux régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest sont secouées depuis novembre par des troubles. 

Les leaders de la contestation dénoncent la marginalisation de la minorité anglophone (environ 20% des quelque 22 millions d'habitants du Cameroun) par rapport à la majorité francophone. 

Ils réclament le retour au fédéralisme voire l'indépendance pour une minorité d'entre eux.

La coupure internet a été annoncée le 19 janvier par les opérateurs à leurs abonnés dans ces deux régions, alors que le gouvernement avait lancé une campagne contre la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, une campagne #Bringbackourinternet (rendez-vous notre internet) en faveur des anglophones du Cameroun a reçu le soutien du lanceur d'alerte américain Edward Snowden.

Rien qu'en 2016, internet a été coupé lors d'élections dans plusieurs pays africains (Tchad, Congo, Gabon, Gambie...). Au Gabon, internet avait été totalement coupé pendant quelques jours après le scrutin du 27 août, puis rétabli la journée de 06h00 à 18h00 jusqu'à fin septembre, avant une reprise totale d'activité.

AFP

Ses derniers articles: Tunisie: VIP et forte affluence au début du pèlerinage juif de la Ghriba  Malawi: le chef de l'opposition affirme être en tête de la présidentielle  Le lent dépouillement des élections générales en cours au Malawi 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: réélection du président Ramaphosa qui promet de "restaurer l'espoir"

Afrique du Sud: réélection du président Ramaphosa qui promet de "restaurer l'espoir"

AFP

Afrique du Sud: après les législatives, les députés réélisent le président Ramaphosa

Afrique du Sud: après les législatives, les députés réélisent le président Ramaphosa

AFP

Afrique du Sud: l'ex-président Zuma de retour devant le tribunal

Afrique du Sud: l'ex-président Zuma de retour devant le tribunal

coupure

AFP

Afrique du Sud: Le Cap devrait éviter la coupure d'eau aux robinets en 2018

Afrique du Sud: Le Cap devrait éviter la coupure d'eau aux robinets en 2018

AFP

Kinshasa capte de nouveau RFI après neuf mois de coupure

Kinshasa capte de nouveau RFI après neuf mois de coupure

AFP

La coupure de RFI en RDCongo "n'est pas acceptable"

La coupure de RFI en RDCongo "n'est pas acceptable"

Internet

AFP

Côte d'Ivoire: près de 100 escrocs sur internet arrêtés en 2018

Côte d'Ivoire: près de 100 escrocs sur internet arrêtés en 2018

AFP

Gabon: calme

Gabon: calme

AFP

Elections en RDC: RFI coupé après internet pendant le compte

Elections en RDC: RFI coupé après internet pendant le compte