mis à jour le

Une kalachnikov, arme la plus vendue au monde. STR / AFP
Une kalachnikov, arme la plus vendue au monde. STR / AFP

L'Algérie, premier importateur d'armes sur le continent africain

Rivaux sur le plan politique, Rabat et Alger dopent leurs investissements sur le marché des armes.

L'Algérie tousse. Son président Abdelaziz Bouteflika, qui n'ouvre plus la bouche en public depuis son accident vasculaire cérébral en 2013, souffre d'une bronchite aiguë qui a poussé la chancelière allemande Angela Merkel à annuler sa visite à Alger. La population algérienne est également prise à la gorge par l'inflation du prix des matières premières et la réduction des subventions décidée par un régime embourbé dans une grave crise économique accélérée par la chute du cours du barils de pétrole, comme nous le racontions ici

Mais ces difficultés économiques n'empêchent pas Alger d'être le premier importateur d'armes du continent africain, comme le montre l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) dans son rapport annuel. L'Algérie a importé, à elle seule, 46% des armes achetées par des pays africains. Avec 3,7% des importations mondiales d'armes, l'Algérie est devenue le 5e plus grand marché des exportateurs d'armes et d'équipement militaire.

«Les autorités justifient ces énormes dépenses par la situation sécuritaire d'abord intérieur avec une activité terroriste qui rester, certes marginales, mais dangereuse et potentiellement porteuses de risques et enfin la situation particulièrement anarchique de la Libye voisine et du nord-Mali», analyse Le Matin d'Algérie

Le Maroc veut rivaliser avec l'Algérie

Selon les experts de l'institut de la Strategic Defense Intelligence, le Maroc, actuellement deuxième importateur d'armes en Afrique, ambitionne de doper ses investissements dans les prochaines années pour surpasser la puissance militaire algérienne. «Le pays devrait investir 18,6 milliards de dollars pour la défense, dont 5,7 milliards de dollars destinés à financer des achats de défense», note la Strategic Defense Intelligence. 

Selon le Sipri, les autres gros importateurs en Afrique subsaharienne sont le Nigéria, le Soudan et l’Éthiopie. «Ils se trouvent tous dans des zones de conflit», note le rapport. 

Au niveau mondial, c'est l'Inde qui est le plus gros importateur en 2016, devant l'Arabie Saoudite. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Alger

AFP

Expulsions de migrants: Alger dénonce une "campagne malveillante" d'ONG

Expulsions de migrants: Alger dénonce une "campagne malveillante" d'ONG

AFP

Sahara: Alger réaffirme sa position après des déclarations d'un ministre marocain

Sahara: Alger réaffirme sa position après des déclarations d'un ministre marocain

AFP

Erdogan demande des gestes

Erdogan demande des gestes

Bouteflika

AFP

Algérie: des politiques et des intellectuels appellent Bouteflika

Algérie: des politiques et des intellectuels appellent Bouteflika

AFP

Algérie: le FLN réitère son appel

Algérie: le FLN réitère son appel

AFP

Algérie: le Premier ministre souhaite un 5e mandat de Bouteflika

Algérie: le Premier ministre souhaite un 5e mandat de Bouteflika