mis à jour le

Une cérémonie en l'hommage des victimes sur la plage de Sousse, le 26 juin 2015. FETHI BELAID / AFP
Une cérémonie en l'hommage des victimes sur la plage de Sousse, le 26 juin 2015. FETHI BELAID / AFP

Les mensonges d'une agence de voyage britannique aux victimes de l'attaque de Sousse

L'agence de voyage Thomson avait caché à ses clients les risques d'attaques terroristes qui menaçaient le pays.

C'est de la publicité mensongère qui a eu des conséquences terriblement tragiques. Selon le média britannique The Guardian, l'agence de voyage britannique Thomson n'avait pas averti ses clients que la Tunisie était un pays où le risque terroriste était important, notamment pour les touristes occidentaux déjà visés dans une attaque au musée du Bardo quatre mois avant l'attaque de Sousse. 

À lire aussi: Sousse, une ville qui a vu des centaines de ses jeunes partir pour le djihad

Le 26 juin 2015, un terroriste de 23 ans, Seifeddine Rezgui, ouvrait le feu avec une kalachnikov sur la plage de l'hôtel Imperial Marhaba, tuant 38 personnes dont 30 ressortissants britanniques. L'attaque a eu lieu tout près du très touristique port d'El-Kantaoui, situé à quelques kilomètres du centre-ville de la station balnéaire de Sousse, comme nous le racontions sur Slate Afrique

«Les investigations sur la mort de 30 Britanniques mettent en évidence à partir des témoignages des survivants que lors du processus de réservation, les clients n'ont pas été dirigés par l'agence Thomson vers les conseils aux voyageurs émis par le Foreign office. Ce dernier pointait un fort risque terroriste en Tunisie et avertissait les voyageurs étrangers qu'ils pouvaient être des cibles», note The Guardian. 

«100% sûr»

Plusieurs survivants qui se sont confiés au journal britannique ont expliqué que des agents de l'agence Thomson avaient assuré que le pays était à «100% sûr». Selon les enquêteurs, les liens vers les conseils aux voyageurs qui étaient présents sur le site de l'agence Thomson «ne pouvaient pas être mieux dissimulés»

L'attaque de Sousse avait été revendiquée par l'Etat islamique qui a mené plusieurs nouvelles attaques meurtrières depuis, dont l'attentat à la bombe contre un bus de la garde présidentielle ou des raids contre des villes à proximité de la frontière libyenne. Comme nous l'avions raconté sur Slate Afrique, la ville de Sousse a vu plusieurs centaines de ses jeunes partir rejoindre l'Etat islamique en Libye, Syrie ou Irak pour combattre dans les rangs de l'organisation terroriste. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

djihadisme

Djihadisme

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Crise

Le Mali a nouveau menacé par les groupes djihadistes

Le Mali a nouveau menacé par les groupes djihadistes

Zone de guerre

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

Sousse

AFP

Deux ans après, le procès de l'attentat de Sousse s'ouvre

Deux ans après, le procès de l'attentat de Sousse s'ouvre

AFP

Attentat de Sousse en Tunisie: six agents de sécurité inculpés

Attentat de Sousse en Tunisie: six agents de sécurité inculpés

Tunisie

PHOTOS. À Sousse, entre recueillement et retour des touristes

PHOTOS. À Sousse, entre recueillement et retour des touristes

terrorisme

AFP

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie

IRL

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV