mis à jour le

CAN: Sénégal-Cameroun en quarts, faim de Lions et revanche 2002

Un Sénégal jamais sacré mais plus favori que jamais, contre un Cameroun puissance traditionnelle plus modeste que jamais: Lions de la Téranga et Lions indomptables s'expliquent en quart de finale de la CAN-2017 samedi à Franceville (19h00 GMT), avec la finale 2002 en mémoire.

Cette finale de 2002, Aliou Cissé n'est pas près de l'oublier, et pour cause: le sélectionneur actuel du Sénégal était le capitaine de cette équipe, et même le joueur qui avait échoué de manière décisive dans la séance des tirs au but (0-0 a.p., 3-2 t.a.b.).

"En quinze ans, j'ai eu le temps de pleurer et j'ai eu le temps de me réveiller", a-t-il éludé vendredi, histoire d'évacuer ces fantômes, outre les campagnes calamiteuses qui se sont succédé depuis.

Si l'on remonte plus loin, on trouve même trace d'un premier autre coup de poignard dans la mémoire sénégalaise, lorsque les Lions de la Téranga s'étaient inclinés 1-0 en quart de finale sur un but camerounais inscrit à la 89e minute, lors d'une CAN organisée du côté de Dakar, en 1992...

Place à 2017 et à un Sénégal décomplexé, après deux victoires et un nul (2-0 contre la Tunisie et le Zimbabwe, 2-2 face à l'Algérie), qui confortent un standing lié à la dynamique de la première équipe africaine au classement Fifa.

"Cette confiance n'est pas une arrogance, a néanmoins souligné Cissé. Nous savons aussi que l'équilibre est très fragile. Pour passer et pour que cette génération-là progresse et passe un cap, il est impératif de gagner le match de demain, donc nous nous y préparons".

- Mané vs Ondoa -

Il peut compter sur sa pépite Sadio Mané, auteur de deux buts en poules et moteur offensif de l'équipe. Le joueur de 24 ans, devenu cet été le joueur africain le plus cher de l'histoire, avec un transfert à Liverpool estimé à 40 millions d'euros, a été ménagé lors du troisième match, sans enjeu pour des Sénégalais déjà qualifiés.

Le Cameroun, place forte traditionnelle du continent avec ses quatre titres et ses expériences en Coupe du monde, est déjà content d'avoir rallié les quarts, comme l'a avoué son sélectionneur: "cela faisait sept ans que le Cameroun n'avait pas atteint un quart de finale de la CAN. Quand tu fais un exploit pareil, tout le monde a confiance", a ainsi déclaré Hugo Broos.

Le technicien belge a estimé que la pression était "plutôt sur le Sénégal". Il faut dire aussi qu'il est à la tête d'une équipe de jeunes, inexpérimentés au niveau international et privés de plusieurs cadres qui ont privilégié leur carrière en club.

Face à Mané et autres Biram Diouf, les Camerounais espèrent tenir le choc grâce à leur gardien Fabrice Ondoa, révélation de ce tournoi.

Le vainqueur de cette opposition entre Lions affrontera en demi-finale celui du quart RDC-Ghana, disputé dimanche.

AFP

Ses derniers articles: Egypte: lourdes condamnations pour des violences mortelles devant un stade  Marathon de Berlin: le Kenyan Eliud Kipchoge s'impose en 2h03:34  Kenya: la police saisie pour enquêter sur la commission électorale 

faim

AFP

La faim progresse de nouveau dans le monde, selon l'ONU

La faim progresse de nouveau dans le monde, selon l'ONU

Crise humanitaire

Au Soudan du Sud, la famine pousse les gens à manger des feuilles d'arbres

Au Soudan du Sud, la famine pousse les gens à manger des feuilles d'arbres

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

lions

AFP

Quatre lions en cavale en Afrique du Sud

Quatre lions en cavale en Afrique du Sud

AFP

Cameroun: "En train de redevenir les Lions Indomptables" estime Moukandjo

Cameroun: "En train de redevenir les Lions Indomptables" estime Moukandjo

AFP

CAN: Paul Biya salue les Lions qui ont mis les Pharaons "dans la sauce"

CAN: Paul Biya salue les Lions qui ont mis les Pharaons "dans la sauce"