mis à jour le

CAN-2017: le Togo "abîmé moralement" par l'affaire Agassa, pas sûr de jouer

"Ce qui est arrivé à Kossi Agassa l'a beaucoup perturbé et a abîmé moralement toute l'équipe", a confié lundi le sélectionneur du Togo Claude Le Roy, évoquant la maison de son gardien vandalisée par des fans togolais mécontents de ses performances à la CAN-2017.

A une question sur les blessés en conférence de presse, Le Roy a lancé: "Vous auriez dû préciser l'infirmerie morale ou l'infirmerie physique. Ce qui est arrivé à Kossi Agassa l'a beaucoup perturbé et a abîmé moralement toute l'équipe".

Et de préciser: "Kossi Agassa est retourné par ce qui s'est passé, qui n'a rien à voir avec le Togo mais avec quelques excités. On espère qu'on va retrouver des eaux beaucoup plus calmes".

Le Togo, au bord de l'élimination, joue mardi le match de la dernière chance pour sa qualification en quart de finale de la CAN contre la RD Congo. Et Agassa n'est pas sûr de tenir sa place. "Je doute fort qu'il soit prêt à affronter un 3e match de CAN. C'est dommage, il a 38 ans, dont 20 ans de sa vie donnés au football, mais ça me paraît très compliqué", a exposé Le Roy.

"Au moment où je vous parle, je vais lui laisser l'entière décision. Ca va un petit mieux, mais il a été très ébranlé, a encore raconté Le Roy. Emmanuel (Adebayor, capitaine togolais) lui a parlé, a pris soin de lui. Mais sa maman a été paniquée par ce qui s'est passé. On verra demain (mardi)".  

Après la défaite 3-1 contre le Maroc, des supporters togolais s'en sont pris au gardien sur les réseaux sociaux et d'autres ont vandalisé son domicile à Lomé, tentant même d'y mettre le feu avant d'être stoppé par la police, selon des médias locaux.

La presse togolaise a rapporté des chants et slogans hostiles devant son domicile tels que "Agassa ne revient plus à Lomé. Reste au Gabon, si tu sais ce qui est bon pour toi".

Togo

AFP

Togo : trois morts dans des heurts avec les forces de l'ordre (opposition)

Togo : trois morts dans des heurts avec les forces de l'ordre (opposition)

AFP

Les manifestations s'achèvent sous tension au Togo

Les manifestations s'achèvent sous tension au Togo

AFP

Le Togo frappe

Le Togo frappe