mis à jour le

CAN: sans club, Adebayor défie la Côte d'Ivoire avec le Togo

Le pari fou de Claude Le Roy va-t-il faire plier le champion en titre ? Emmanuel Adebayor, sans club depuis cet été mais sélectionné malgré tout avec le Togo pour la CAN-2017, voudra prouver qu'il lui reste de beaux restes face à la Côte d'Ivoire, lundi.

On peut avoir été Ballon d'or africain 2008, joué dans les plus grands clubs européens (Monaco, Arsenal, Real Madrid, Tottenham...) et avoir du mal à trouver preneur.

L'Olympique Lyonnais, avec qui Adebayor était en contact avancés au mois de septembre, voire Montpellier, auraient pu lui faire retrouver les terrains. Mais l'hypothèse d'un retour en Ligue 1 s'est heurtée au refus de Bruno Genesio et Louis Nicollin.

Malgré tout, le buteur aujourd'hui âgé de 32 ans, libre de tout contrat depuis son départ de Crystal Palace cet été où il n'avait déjà joué que six mois, a été retenu par Claude Le Roy pour disputer la CAN-2017. Tout comme son coéquipier au poste de gardien de but Kossi Agassa (ex-Reims).

"C'est vrai qu'il y a de nombreux mois qu'il ne joue plus en compétition, c'est un vrai problème. Mais on a essayé de compenser ça en travaillant bien. On va voir combien de minutes il peut être opérationnel contre la Côte d'Ivoire", a reconnu Le Roy, en lice pour sa 9e CAN, dimanche en conférence de presse.

Le plus célèbre des Eperviers s'est donc lancé dans une mission commando depuis sept semaines "tous les matins à Lomé", selon Le Roy, pour revenir en forme à temps.

- Dernière occasion de briller ? -

Le plus célèbre des "sorciers blancs" assure qu'il n'y a que des bénéfices à aligner son attaquant, notamment au vu de son expérience dans les grands matches, pour faire du Togo "le poil à gratter" du très relevé groupe C (Maroc, RD Congo, Côte d'Ivoire).

"Dans un pays comme le Togo, jusqu'à aujourd'hui il y a eu un Emmanuel Adebayor, pas deux. C'est un joueur exceptionnel. Son impact psychologique dans le groupe vis-à-vis de ses partenaires et de ses adversaire est aussi très important", a avancé l'entraîneur français.

Le milieu ivoirien Franck Kessié ne dit pas le contraire: "On sait tous que c'est un grand joueur qui a fait rêver (en Afrique), qui m'a fait aussi rêver quand il jouait encore au haut niveau".

Avec plusieurs joueurs qui vont découvrir leur première CAN, sa présence, même à court de forme, ne sera pas de trop pour faire face à l'armada ivoirienne, invaincue depuis presque deux ans et qui reste notamment sur un nul intéressant contre la France (0-0), en novembre dernier.

"C'est notre capitaine. A chaque fois, il est au devant des choses, prêt à nous défendre, à montrer le bon exemple. Avec lui on pourra faire quelque chose de bon à la CAN", espère son coéquipier Makilibe Kouloun.

Au Gabon, Adebayor (63 sélections, 30 buts) va peut-être avoir une dernière occasion de briller dans la compétition africaine, dans laquelle il a emmené les Togolais pour la première fois de leur histoire en quart de finale, en 2013.

Mais son histoire avec la CAN a aussi et surtout été marquée par le douloureux souvenir de l'attentat de Cabinda en Angola en 2010 contre le bus de la sélection togolaise, qui avait fait deux morts dans le staff.

Rien de mieux pour "Sheyi" (comme les Togolais l'appellent) qu'être décisif face aux Eléphants pour lancer une nouvelle aventure...

AFP

Ses derniers articles: Inondations en Sierra Leone: 499 morts, selon la morgue centrale  Afrique du Sud: la justice autorise des enchères de cornes de rhinocéros  Dans les ténèbres de Freetown, un dimanche d'après inondations 

Togo

AFP

Le Togo frappe

Le Togo frappe

AFP

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

AFP

CAN: le Togo impuissant face

CAN: le Togo impuissant face