mis à jour le

Un match de première division togolaise à Lomé, le 27 septembre 2015. EMILE KOUTON / AFP
Un match de première division togolaise à Lomé, le 27 septembre 2015. EMILE KOUTON / AFP

Au Togo, une hausse du prix de la bière pour financer la participation à la CAN 2017

Des citoyens togolais dénoncent la collecte de fonds imposé par l'Etat en faveur de l'équipe nationale de football qui participe à la CAN 2017 au Gabon.

Pour l'équipe nationale du Togo, participer à une Coupe d'Afrique des nations ressemble toujours à un parcours du combattant. En plus d'obtenir leur qualification pour la compétition, qui se déroule cette année au Gabon du 14 janvier au 5 février, les Éperviers doivent en effet se battre pour obtenir une aide financière suffisante pour se déplacer et se loger sur place. 

Pour l'édition 2017, le gouvernement togolais, plutôt pingre, a décidé de créer un comité de mobilisation de fonds, comme le rapporte le magazine Jeune Afrique. Plutôt que de prévoir un budget en cas de qualification de son équipe, l'Etat reporte le coût du déplacement sur les citoyens et les entreprises avec des augmentations de prix provisoires sur certaines denrées, comme la bière. Le bénéfice supplémentaire étant reversé à la sélection nationale. 

Une politique qui ne plaît pas forcément aux Togolais. Sur le réseau social Twitter, de nombreux internautes se sont emparés du hashtag #FaisonsLesComptes pour appeler à plus de transparence sur les hausses de prix réalisées et l'argent reversé aux Éperviers. 

 

De nombreux Togolais dénoncent en effet des détournements d'argent suite à la CAN 2013 où le même procédé avait été déployé par l'Etat. 

«Garde ton pécule, Togolais»

«Des prélèvements manu-militaires (sic) sur les crédits de communication, les salaires, augmentation prix du ciment, du carburant et d’autres produits de première nécessité, la campagne de collecte a bien été juteuse pour les instigateurs d’un rocambolesque comité de mobilisation de fonds pour le soutien des Eperviers à la CAN 2013 en Afrique du Sud, sous le haut patronage du Premier ministre d’alors, Arthème Ahoomey-Zunu, dénonce le site Togo Tribune dans un éditorial

Avant de poursuivre: 

«Garde ton pécule, Togolais, garde-le pour tromper quotidiennement ta misère de vie. Et si le ministère des Sports ne peut pas se charger de faire voler nos Éperviers, eh bien, qu’ils restent au sol!». 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

CAN 2017

CAN 2017

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Football

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

Football

VIDEO. Le gros craquage du gardien sénégalais à la CAN 2017

VIDEO. Le gros craquage du gardien sénégalais à la CAN 2017

football

AFP

Pistolets, football et "dégagés": un ex ministre se souvient de Sankara

Pistolets, football et "dégagés": un ex ministre se souvient de Sankara

AFP

Le revers du CHAN, symbole d'un football kényan en piteux état

Le revers du CHAN, symbole d'un football kényan en piteux état

AFP

Cameroun: nomination d'un comité de normalisation

Cameroun: nomination d'un comité de normalisation