mis à jour le

Crédit photo: Quinn Dombrowski via Flickr. CC BY-SA
Crédit photo: Quinn Dombrowski via Flickr. CC BY-SA

Les douloureux maux de pieds qui tuent les éléphants en captivité

Fragile, la voûte plantaire des éléphants est essentielle à leur bonne santé.

L'éléphant serait-il un géant aux pieds d'argile? Le plus gros mammifère terrestre, dont le poids dépasse les deux tonnes, a besoin de pattes solides pour supporter sa massive carcasse. C'est pourquoi, comme l'explique le site universitaire The Conversation, l'éléphant possède entre ses orteils de solides coussinets pour amortir chacun de ses pas. 

Dans la nature, le pachyderme entretient au quotidien ses coussinets en marchant sur des rochers ou en creusant le sol. «Ces activités gardent leurs pieds humides et leurs coussinets souples», note The Conservation. Mais les éléphants en captivité n'ont pas les mêmes possibilités d'entretenir leurs précieux dessous de pieds. Ce qui n'est pas anodin pour la santé de l'animal. 

«Le résultat est qu'ils souffrent de manière excessive de divers maux de pieds lesquels peuvent avoir des conséquences fatales», poursuit The Conversation. 

50% des décès 

Les coussinets de l'éléphant absorbent en effet la pression que provoque chacun de ses pas et répartit celle-ci au mieux dans les jambes de l'animal. Dans les zoos, les pachydermes ont moins d'espace pour pratiquer des exercices bénéfiques pour leurs pieds et les sols souvent en dur sont mauvais pour leurs coussinets.

«Des surfaces dures avec des sols couverts d'urine et d'excréments peuvent causer des infections autour du coussinet. Et un coussinet fissuré ou infecté ne peut pas absorber de la même manière la pression autour des pieds, ce qui provoque des maladies (...) Il est estimé que 50% des décès d'éléphants en captivité sont provoqués par ces maux de pieds», explique The Conversation.  

Réduire l'exposition

Une étude scientifique publiée sur le site Plos One en juillet 2016 affirmait que les éléphants d'Afrique et d'Asie exposés à des surfaces dures pendant au moins quatre heures par jour dans des zoos étaient plus exposés à développer des infections sur les coussinets. Les auteurs de l'étude conseillaient de réduire le temps d'exposition à des surfaces dures à moins de deux heures et demi par jour. 

Une autre étude réalisée par l'université de Bristol en 2008 montrait que 80,4% des éléphants en captivité avec des revêtements durs dans leur enclos développaient des infections ou des fissures sur leurs coussinets. 

Il est donc grand temps de prendre soin des pieds des éléphants en captivité. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

éléphants

AFP

Neuf éléphants en cavale meurent électrocutés au Botswana

Neuf éléphants en cavale meurent électrocutés au Botswana

AFP

Côte d'Ivoire: Kolo Touré dans le staff des Eléphants

Côte d'Ivoire: Kolo Touré dans le staff des Eléphants

AFP

Au Gabon, protéger les éléphants mais aussi les villageois

Au Gabon, protéger les éléphants mais aussi les villageois

Nature

Faune

L'Afrique n'arrive pas à endiguer l'arrivée d'espèce invasives sur son sol

L'Afrique n'arrive pas à endiguer l'arrivée d'espèce invasives sur son sol

AFP

Tchad: l'opposition demande

Tchad: l'opposition demande

AFP

Kenya: deux lionnes dans la nature

Kenya: deux lionnes dans la nature