mis à jour le

La mosquée As-Sounna de Rabat au Maroc. FADEL SENNA / AFP
La mosquée As-Sounna de Rabat au Maroc. FADEL SENNA / AFP

Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique

Plus de 600 mosquées vont être converties au développement durable. Le gouvernement marocain espère changer les mentalités.

Est-ce l'effet de la COP22, le sommet mondial sur le climat qui se tenait à Marrakech du 7 au 18 novembre? Le gouvernement marocain a annoncé que 600 mosquées allaient faire l'objet de travaux pour y développer des énergies renouvelables avec des panneaux solaires, des éclairages à basse consommation ou du chauffage à eau solaire. 

Ce plan initial sera complété d'ici 2019 avec la rénovation de l'ensemble des mosquées du pays, soit environ 15.000 édifices, rapporte le média américain CNN. L'ambition du Maroc, au-delà de produire une énergie verte, est de convaincre la population du bien-fondé des énergies renouvelables. 

Changer les mentalités

«Les mosquées ne représentent pas une grande consommation d'électricité, il y a seulement de l'éclairage et de l'eau chaude. Mais notre objectif est d'informer les gens», a confié Said Mouline, le directeur de l'Agence nationale pour le développement de l'énergie durable à CNN. 

À lire aussi: Comment Trump a «sauvé» la COP22 de Marrakech

Le projet est mené avec la coopération du ministère allemand de la Coopération et du développement. L'aide financière versée par l'Etat allemand s'élève à 5 millions d'euros. Des travailleurs marocains et des entreprises locales seront formés à la production d'énergies renouvelables.

«Comme un prérequis, il sera nécessaire de former les entreprises marocaines et leurs employés. En effet, la demande pour ces services dans la région reste faible, et peu d'entreprises locales ont des compétences dans ce domaine, souvent à cause d'un manque de formation de la main d'oeuvre (...) Le projet visera aussi à changer les mentalités sur l'énergie renouvelable et durable parmi les décideurs marocains, tels que les imams et professeurs dans les mosquées, et également parmi le grand public», souligne le ministère allemand de la Coopération et du développement sur son site web

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

climat

AFP

La RDC peine

La RDC peine

AFP

L'humoriste Mamane, nommé ambassadeur climat pour le Sahel

L'humoriste Mamane, nommé ambassadeur climat pour le Sahel

AFP

Les Africains peinent

Les Africains peinent

COP22

Environnement

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

La COP22 de Marrakech aura surtout été bénéfique au tourisme marocain

Urbanisme

Le Maroc veut bâtir une ville entièrement nouvelle avec l'argent de la Chine

Le Maroc veut bâtir une ville entièrement nouvelle avec l'argent de la Chine

Développement durable

Comment Trump a «sauvé» la COP22 de Marrakech

Comment Trump a «sauvé» la COP22 de Marrakech

développement durable

Environnement

En Afrique, la pollution de l'air tue mais personne ne veut le voir

En Afrique, la pollution de l'air tue mais personne ne veut le voir

Développement durable

Le Maroc fera t-il de la COP22, la «COP de l'action»?

Le Maroc fera t-il de la COP22, la «COP de l'action»?

Développement durable

Avec la COP22, le Maroc veut réussir sa mue écologique

Avec la COP22, le Maroc veut réussir sa mue écologique