mis à jour le

Des Egyptiens allument des bougies en l'hommage des victimes du crash, le 26 mai 2016 au Caire. KHALED DESOUKI / AFP
Des Egyptiens allument des bougies en l'hommage des victimes du crash, le 26 mai 2016 au Caire. KHALED DESOUKI / AFP

Le deuil impossible des familles des victimes du vol EgyptAir

Les familles des victimes françaises n'ont toujours pas pu récupérer les corps de leurs proches tués dans le crash.

Dans la nuit du 18 au 19 mai 2016, le vol MS804 de la compagnie EgyptAir qui reliait Paris au Caire s'écrasait soudainement dans la Méditerranée. L'appareil, un Airbus A320, avait cessé d'émettre tout signal à 2h30 du matin au-dessus des eaux égyptiennes. Parmi les 66 passagers de l'avion, il n'y a eu aucun survivant. Six mois plus tard, l'enquête menée par le Caire pour déterminer l'origine du crash semble toujours bloquée au point mort. 

Pour le moment, rien ne permet de dire laquelle de la piste accidentelle ou terroriste est la plus probable. Mais lors de l'annonce du crash du vol MS804, nous expliquions que l'Egypte n'avait pas l'habitude de communiquer de manière transparente toutes les informations qu'elle détient lors d'enquêtes sur des crashs aériens. 

À lire aussi: Avec le gouvernement égyptien, on risque ne pas connaître toute la vérité du vol MS804 avant longtemps

Les autorités égyptiennes avaient ainsi nié pendant plusieurs semaines l'évidence de l'origine terroriste de l'explosion en vol d'un Airbus A321 de la compagnie Metrojet au-dessus du Sinaï, le 31 octobre 2015. l'appareil avait décollé de l'aéroport de Charm el-Cheikh et les 224 passagers avaient péri. Le groupe État islamique avait revendiqué cet acte terroriste quelques jours après le crash. Les enquêteurs américains et russes avaient confirmé, quelques jours plus tard, cette version des faits. 

Les corps identifiés mais pas rapatriés

Concernant le crash du vol de la compagnie EgyptAir entre Paris et le Caire, rien ne permet d'affirmer que la cause de la catastrophe est de nature terroriste. Mais en n'étant pas transparent sur l'avancée de l'enquête, la justice égyptienne provoque la colère des familles des victimes qui ne reçoivent aucune information. Pire, les corps des passagers n'ont toujours pas été remis à leurs proches. 

«Cela fait 6 mois que l'on essaye de commencer un deuil que l'on n'arrive pas réellement à commencer. En l'absence de corps, c'est totalement impossible», a confié Julie, une Française qui a perdu son père et son frère, à la chaîne BFM TV.

Les corps ont pourtant été repêchés et formellement identifiés, mais reposent toujours en Egypte. De nombreuses familles ont exprimé leur colère vendredi 18 novembre. 

L'analyse des boîtes noires avait révélé que des alertes signalant de la fumée s’étaient déclenchées lors du crash. L'analyse du CVR (enregistreur), qui capte les conversations à l’intérieur du poste de pilotage, avait confirmé que lors des derniers instants du vol les deux pilotes «bataillaient» avec un incendie, comme nous le racontions ici.

L'équation politique

Le manque de transparence des autorités égyptiennes est directement lié à la situation politique du pays. Le maréchal Al-Sissi craint plus que tout un nouvel attentat. Il ne veut pas paraître comme un président «faible» face à la menace terroriste alors qu'il écrase toute opposition politique en justifiant la répression par les risques sécuritaires qui planent sur le pays. Surtout, le chef d'État égyptien ne veut pas effrayer les touristes, qui représentent l'une des principales ressources économiques du pays: même si le secteur a subi de plein fouet l'instabilité politique qui a suivi le Printemps arabe puis les différentes attaques terroristes

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

crash aérien

Crash

Une semaine cauchemardesque pour l'aviation russe en Afrique

Une semaine cauchemardesque pour l'aviation russe en Afrique

EgyptAir

AFP

Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire: traces d'explosif sur des victimes

Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire: traces d'explosif sur des victimes

Egypte

Des traces d'explosifs relancent l'enquête autour du crash du vol EgyptAir

Des traces d'explosifs relancent l'enquête autour du crash du vol EgyptAir

Crash aérien

Le mystère se dissipe autour du vol MS804 d'EgyptAir

Le mystère se dissipe autour du vol MS804 d'EgyptAir