mis à jour le

CAN-2017: l'Algérie dans un groupe compliqué avec le Sénégal et la Tunisie

L'Algérie, qui court après un sacre continental depuis 1990, va devoir cravacher dès la phase de poules de la Coupe d'Afrique des nations au Gabon (14 janvier-5 février), avec notamment la Tunisie et le Sénégal dans son groupe.

Le tirage au sort effectué mercredi à Libreville pouvait difficilement être plus compliqué pour les Fennecs de Riyad Mahrez et El Arabi Soudani, meilleur buteur de la phase de qualifications pour la CAN avec sept réalisations en six matches.

Après une entrée en matière plus qu'abordable contre le modeste Zimbabwe, équipe la plus faible engagée dans le tournoi, c'est un derby du Maghreb qui attend l'Algérie, contre la Tunisie.

Et le dernier match, peut-être décisif dans la perspective d'une qualification pour les quarts de finale --seuls les deux premiers de chaque groupe passeront--, verra l'affrontement de la meilleure attaque des qualifications (25 buts) et du Sénégal, seule sélection à avoir remporté ses six matches.

Avant même de monter sur la pelouse à Franceville en janvier, les Fennecs devront avoir réglé un problème d'intendance, et non des moindres: lâchés il y a une semaine par leur sélectionneur, le Serbe Milovan Rajevac, démissionnaire, ils devront lui trouver un successeur.

Si l'intérim est assuré par les adjoints de Rajevac, Nabil Neghiz et Yazid Mansouri, la recherche d'un nouvel entraîneur est la priorité du côté d'Alger, alors qu'un match de qualifications pour le Mondial-2018 est prévu avant le début de la CAN, le 12 novembre au Nigeria, principal absent de la CAN-2017.

Le Français Alain Perrin a déjà annoncé qu'il briguait le poste, alors qu'on lui avait préféré Rajevac pour succéder à Christian Gourcuff.

- Un duel Gabon-Cameroun à Libreville -

De son côté, le tenant du titre ivoirien peut légitimement prétendre aux quarts de finale, favori de son groupe C, où il commencera sa mission contre le Togo, retombé à la 100e place au classement Fifa.

Les coéquipiers de Gervinho retrouveront ensuite la RD Congo, surprenant 3e de la CAN-2015, que les Eléphants avaient maîtrisé sans souci en demi-finale il y a deux ans (3-1). Et finiront par rencontrer le Maroc dans leur dernier match de poules.

Le groupe D est le plus homogène de tous, avec le Ghana, l'Ouganda, l'Egypte et le Mali. Il est d'ailleurs le seul qui ne contient que des équipes encore en course pour le Mondial-2018.

Le Ghana, emmené par les frères Jordan et André Ayew, retrouvera sur sa route l'Egypte, qui effectue son retour après trois absences consécutives en 2012, 2013 et 2015.

Les Black Stars devront donc se méfier du retour en forme des Pharaons, qui avaient remporté la CAN en 2006, 2008 et 2010, avant de disparaître des radars.

Enfin, le Gabon, pays hôte qui lancera "son" tournoi à Libreville contre le novice Guinée-Bissau puis enchaînera contre le Burkina Faso, a déjà les yeux rivés sur son dernier match de poules contre le voisin Cameroun.

Le duel entre l'attaquant gabonais du Borussia Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang et le capitaine des Lions indomptables Benjamin Moukandjo s'annonce bouillant, le 22 janvier à Libreville.

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: 14 morts dans l'explosion d'un camion-citerne dans le centre  Les meurtres ethniques déchirent une ville sud-soudanaise  Climat: les maires des grandes villes se mobilisent 

Sénégal

AFP

Le Sénégal et la France renforcent la coopération contre le "terrorisme"

Le Sénégal et la France renforcent la coopération contre le "terrorisme"

AFP

L'Arabie saoudite veut "renforcer" ses relations avec le Sénégal

L'Arabie saoudite veut "renforcer" ses relations avec le Sénégal

AFP

Le Sénégal doit poursuivre ceux qui exploitent les enfants des rues

Le Sénégal doit poursuivre ceux qui exploitent les enfants des rues

Tunisie

AFP

Panser les plaies de la dictature, le défi de la Tunisie

Panser les plaies de la dictature, le défi de la Tunisie

AFP

La Tunisie

La Tunisie

AFP

La Tunisie est "en état d'urgence économique", selon un ministre

La Tunisie est "en état d'urgence économique", selon un ministre