mis à jour le

Capture d'écran de la vidéo diffusée par Boko Haram le 14 août avec des lycéennes de Chibok. HO / AFP
Capture d'écran de la vidéo diffusée par Boko Haram le 14 août avec des lycéennes de Chibok. HO / AFP

La libération de 21 lycéennes de Chibok en annonce t-elle d'autres?

Le gouvernement nigérian a annoncé la libération de 21 des 218 lycéennes toujours retenues par Boko Haram.

Pendant plus de deux ans, le Nigeria n'a eu aucune nouvelle des 219 lycéennes – 276 avaient été initialement kidnappées mais 57 avaient réussi à fuir dans les heures suivantes – enlevées dans leur lycée à Chibok par Boko Haram dans la nuit du 14 au 15 avril 2014. Puis, le 17 mai 2016, une des jeunes filles était retrouvée vivante dans la forêt de Sambisa, fief du groupe terroriste. 

D'abord annoncée par les familles des victimes, la nouvelle avait été conformée par l'armée nigériane. Surtout, le témoignage de cette survivante avait donné espoir à tout un pays et à des centaines de familles sans nouvelles depuis de très longs mois. 

«Elle a dit que selon ses souvenirs, peut-être la moitié des filles sont toujours là-bas. Six de celles qu'elles connaissaient sont mortes. Ils les gardent dans la brousse à Sambisa. C'est une région surveillée et contrôlée par Boko Haram, donc on ne connaît pas leurs conditions de détention»avait confié Abana Lawan, une activiste nigériane, au site Buzzfeed.

Des négociations à succès

Cinq mois après ce regain d'optimisme, 21 jeunes adolescentes supplémentaires ont été libérées par le groupe Boko Haram. Sur son compte Twitter, l'un des portes-paroles du gouvernement a affirmé jeudi 13 octobre que cette vague de libération arrivait après de longues négociations avec l'organisation djihadiste. 

«La libération des filles, dans un nombre limité, est le résultat de négociations entre l'administration et Boko Haram», a écrit Mallam Garba Shebu sur le réseau social.  

Le président du Nigeria, Muhammad Buhari, a également commenté la nouvelle quelques minutes plus tard. «Comme je quitte Abuja pour l'Allemagne pour une visite officielle, je salue la libération de 21 de nos filles de Chibok à la suite de négociations réussies.»

Avant le retour de ces 21 otages un grand nombre de ces jeunes filles étaient apparues dans une vidéo postée début août par leurs ravisseurs sur YouTube, après des mois de silence et d’interrogations sur leur état de santé.

40 filles ont été mariées de force

Si d'autres libérations sont maintenant attendues, il est difficile de savoir combien de lycéennes ont été tuées par le groupe terroriste ou mariées de force.

«Il n'est pas clair si le gouvernement nigérian sera capable de récupérer toutes les élèves kidnappées il y a plus de deux ans. En août, Boko Haram avait affirmé qu'environ 40 d'entre elles avaient été mariées et qu'un nombre non spécifié avait été tué par des bombardements de l'armée nigériane», note le site Quartz

Pour Yan St-Pierre, directeur du Modern Security Consulting Group et interrogé par l'AFP, cet échange «montre que Boko Haram a besoin de ressources, humaines ou financières (…) mais le petit nombre de filles libérées indique que leur prix est élevé et que le groupe doit garder des atouts dans sa poche».

La suite des négociations pour libérer les autres lycéennes toujours retenues par Boko Haram s'annonce donc compliquée. Mais cette première vague de libération est déjà une victoire pour les familles du mouvement #Bringbackourgirls, qui milite depuis 2014 pour leur libération. 

Camille Belsoeur

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes  Une partie du trésor africain de Kadhafi a été repéré à Ouagadougou  Que veut faire Emmanuel Macron d'une opération Barkhane qui patine? 

Boko Haram

Social Network

L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes

L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes

Otages

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Zone de guerre

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

Chibok

AFP

Nigeria: une autre adolescente de Chibok retrouvée par l'armée

Nigeria: une autre adolescente de Chibok retrouvée par l'armée

AFP

Nigeria: les lycéennes de Chibok attendent de retrouver leurs familles

Nigeria: les lycéennes de Chibok attendent de retrouver leurs familles

AFP

Nigeria: chronologie des événements de Chibok depuis 2014

Nigeria: chronologie des événements de Chibok depuis 2014

Muhammad Buhari

Boko Haram

Au Nigeria, des lycéennes pourraient être échangées contre des leaders de Boko Haram

Au Nigeria, des lycéennes pourraient être échangées contre des leaders de Boko Haram