mis à jour le

Eranove va construire une centrale électrique en Côte d'Ivoire

Le groupe franco-africain Eranove, qui produit et commercialise eau et électricité en Afrique de l'Ouest, a annoncé mardi avoir signé un accord avec l'Etat de Côte d'Ivoire pour la création et l'exploitation d'une nouvelle centrale électrique dans ce pays.

Le ministre du Pétrole et de l'Energie, Adama Toungara et le directeur général d'Eranove, Marc Albérola ont signé lundi un protocole d'accord "pour le financement, la conception, la construction, l'exploitation et la maintenance" d'une nouvelle unité de production d'électricité en Côte d'Ivoire, précise le communiqué, qui ne donne pas d'indications financières.

"Ce nouveau projet contribuera à ce que la Côte d'Ivoire puisse doubler sa capacité énergétique, actuellement évaluée à 2.000 MW, pour atteindre 4.000 MW d'ici 2020, soit l'installation en 5 ans de la même capacité que celle installée en 51 ans", a indiqué M. Toungara, cité dans le communiqué.

Selon l'accord, Eranove réalisera les études préalables et se chargera de l'élaboration et la validation du calendrier, ainsi que de la recherche de partenaires techniques et financiers.

La future centrale thermique à gaz, aura une puissance de 350 à 400 MW et fera appel à une technologie permettant d'optimiser le coût de production énergétique et de réduire l'impact environnemental.

Ce projet mené par Eranove s'appuiera notamment sur l'expérience de sa filiale Ciprel, créée en 1994 pour "répondre aux besoins énergétiques croissants de la Côte d'Ivoire". 

Le groupe est présent dans ce pays depuis plusieurs décennies. Il oeuvre également au Sénégal depuis 1996 et en République démocratique du Congo depuis 2013.

AFP

Ses derniers articles: Ouagadougou vit  Le Maroc se dote d'une police de l'environnement  Le tourisme marocain fait de la résistance