mis à jour le

En Afrique, l'usage abusif des antibiotiques "tue

L'usage abusif d'antibiotiques, souvent indûment prescrits, contribue à la "résistance microbienne" aux médicaments et "tue à petit feu", ont alerté lundi des médecins africains réunis à Abidjan pour une rencontre internationale sur l'antibiothérapie.

"L'augmentation du nombre de bactéries résistantes aux antibiotiques est un danger (...) et pose un grave problème de santé publique en Afrique subsaharienne", a expliqué la Sénégalaise Amy Fall, directrice médicale Afrique subsaharienne francophone du groupe pharmaceutique français Sanofi.

Pour le Dr. Fall ,"l'usage inapproprié et abusif des antibiotiques obtenu à travers des ventes illicites des +médicaments de la rue+ contribue largement au développement de la résistance microbienne".

"Dans le contexte africain, on utilise à tort et à travers, pour un mal de tête, une grippe, les antibiotiques", s'est indigné de son côté le professeur Ehui Eboi, du service des maladies infectieuses du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville à Abidjan.

"Soixante à quatre-vingt pour cent des prescriptions médicales sont constituées d'antibiotique. Chez les malades hospitalisés plus de la moitié des prescriptions sont des antibiotiques", a-t-il déploré, soulignant que ces médicaments "tuent à petit feu sans qu'on le sache".

Les médecins africains préconisent une formation des prestataires de soins sur la question.

AFP

Ses derniers articles: Fifa: deux ex-dirigeants africains radiés  Mali: le procès du chef de l'ex-junte Sanogo renvoyé  Alger salue la coopération avec la Belgique sur les migrants