mis à jour le

Le candidat de l'opposition Jean Ping, le 28 août 2016 à Libreville. MARCO LONGARI / AFP
Le candidat de l'opposition Jean Ping, le 28 août 2016 à Libreville. MARCO LONGARI / AFP

Pour la soeur d'Ali Bongo, c'est Jean Ping qui a remporté l'élection

Les résultats définitifs de l'élection présidentielle gabonaise devraient être connus le 30 août.

Samedi 27 août, le Gabon votait pour élire son président et peut-être tourner la page de la dynastie Bongo, accrochée au pouvoir depuis 1967 avec d'abord Omar Bongo, le père, puis Ali le fils, élu de manière contestée en 2009. Face à Ali Bongo, qui se représentait, s'avançait Jean Ping, ancien ministre d'Omar Bongo, et aujourd'hui leader de l'opposition gabonaise. 

«Bongo, comme d’autres dictateurs en Afrique, semblait peut-être indétrônable. Mais pour la première fois, il y a une conjonction d’éléments favorables à l’opposition. Jean Ping bénéficie désormais du soutien d’une partie du système, en rupture de ban avec Ali Bongo. Du coup, l’alternance ne fait plus peur»confie à Libération Régis Marzin, chercheur spécialisé sur les élections en Afrique.  

Jean Ping a même devancé l'annonce officielle des résultats en déclarant lors d'une conférence de presse tenue dans son quartier général dimanche 27 août: «Je suis l'élu. J'attends que le président sortant m'appelle pour me féliciter». Une annonce qui, plus que basée sur des résultats définitifs a été faite pour mettre la pression sur le camp présidentiel. En face, le staff d'Ali Bongo a appelé à des trucages et des mensonges. 

Mais le soutien le plus inattendu pour Jean Ping dans ces heures brûlantes, qui vont s'étirer jusqu'à mardi 30 août dans l'après-midi où la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) devrait annoncer les résultats, vient de la famille Bongo. Hirmana Loïse Sassou Nguesso, la fille d'Omar Bongo et demi-soeur d'Ali, a posté un message sur son compte Facebook dimanche pour encourager le clan Bongo à admettre la victoire de Jean Ping.  

«Félicitations à Jean Ping, merci à tous les électeurs pour cette mobilisation d'exception, merci au président sortant Ali Bongo Ondimba, merci à tous les gens qui sont restés dans les bureaux afin de s'assurer de la transparence des résultats», a-t-elle  écrit notamment. 

Pas sûr que ce message fasse vraiment sourire Ali Bongo à l'heure où toutes les rumeurs sur les résultats des urnes circulent sur les réseaux sociaux. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le nouveau développeur star de Google est un Camerounais de 17 ans  Les fumeurs algériens se lamentent de la pénurie de cannabis  Les mensonges d'une agence de voyage britannique aux victimes de l'attaque de Sousse 

Ali Bongo

Election présidentielle

Au Gabon, Jean Ping n'a pas abandonné son combat contre le régime

Au Gabon, Jean Ping n'a pas abandonné son combat contre le régime

Gabon

L'immense solitude d'Ali Bongo lors de sa cérémonie d'investiture

L'immense solitude d'Ali Bongo lors de sa cérémonie d'investiture

Ali Bongo

Le Gabon s'est résigné à attendre la prochaine élection présidentielle

Le Gabon s'est résigné à attendre la prochaine élection présidentielle

Jean Ping

Gabon

L'étrange histoire des deux hackers manipulés par Ali Bongo

L'étrange histoire des deux hackers manipulés par Ali Bongo

Crise politique

Le Gabon est au bord de l'effondrement

Le Gabon est au bord de l'effondrement

Corruption

Comment la normalisation du pillage des ressources a détruit le Gabon

Comment la normalisation du pillage des ressources a détruit le Gabon

Omar Bongo

Pouvoir

Mauvaise nouvelle, la mort d'un dictateur est rarement suivie d'une transition démocratique

Mauvaise nouvelle, la mort d'un dictateur est rarement suivie d'une transition démocratique

Françafrique

Comment les dirigeants africains instrumentalisent la France

Comment les dirigeants africains instrumentalisent la France

Amitiés

Son pays d'enfance, c'est le Gabon

Son pays d'enfance, c'est le Gabon