mis à jour le

JO-2016/Foot: demi-finale Allemagne-Nigeria, Honduras qualifié

L'Allemagne et le Nigeria se rencontreront mercredi en demi-finale du tournoi de foot messieurs aux JO-2016, et le Honduras affrontera le vainqueur de Brésil-Colombie, le dernier quart disputé vendredi soir.

A Brasilia, les Allemands de Horst Hrubesch ont écrasé le Portugal (4-0) en quart et ainsi pris une sacrée revanche sur la demi-finale de l'Euro-2015 Espoirs, lorsque les Portugais leur avaient infligé une raclée 5-0.

L'Allemagne a planté le premier but à un moment clef, juste avant la mi-temps, par Gnabry dans un angle fermé (45e), avant d'alourdir le score grâce à Ginter de la tête sur corner (57e), puis Selke (75e) et Max (87e) à l'issue de contre-attaques au sein d'une défense portugaise béante.

Le Nigeria de son côté a défait le Danemark (2-0) sous l'impulsion de son capitaine Obi Mikel, qui a ouvert le score sur un centre en retrait (15e) puis tiré un corner transformé en passe décisive par la tête croisée d'Umar (59e).

Si l'on excepte la RDA en 1976, l'Allemagne n'a jamais remporté le tournoi olympique de foot masculin, contrairement au Nigeria, sacré en 1996.

Dans un match dominé par la Corée du Sud à Belo Horizonte, le Honduras a arraché la qualification (1-0) grâce aux multiples exploits de son gardien et capitaine Lopez et au but d'Elis (60e). Les Sud-Coréens avaient fini 3e des JO-2012.

Le dernier quart de finale devait débuter en soirée (dimanche 03h00 françaises), à Sao Paulo, entre le Brésil et la Colombie, le bourreau de Neymar dans les tournois internationaux.

L'attaquant star du FC Barcelone s'était tordu la cheville mercredi face au Danemark (4-0) mais figurait bien comme titulaire sur la feuille de match, pour mener le jeu dans un secteur offensif resté inchangé, avec les deux Gabriel (Gabigol et Gabriel Jesus) et Luan. Marquinhos aussi était aligné, en défense.

AFP

Ses derniers articles: Egypte: "une stratégie de trois ans" pour relancer l'économie  Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir  Ghana: briguer la présidence de l'Etat, même en fauteuil roulant