mis à jour le

Mali: élections municipales le 20 novembre

Les Maliens sont appelés élire le 20 novembre leurs maires "sur toute l'étendue du territoire national", sept ans après les derniers scrutins communaux dans ce pays en proie à des troubles, a annoncé mercredi le gouvernement.

Le Conseil des ministres réuni mercredi sous la direction du président Ibrahim Boubacar Keïta "a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne électorale à l'occasion de l'élection des conseillers communaux", affirme le gouvernement dans un communiqué.

"Le collège électoral est convoqué le dimanche 20 novembre 2016 sur toute l'étendue du territoire national à l'effet de procéder à l'élection des conseillers communaux", déclare-t-il.

La campagne électorale doit s'ouvrir le 4 novembre et prendre fin le 18 novembre, poursuit-il.

D'après une source jointe par l'AFP au ministère de l'Administration territoriale, les dernières élections communales remontent à 2009. Selon le Code électoral, ce ministère est chargé de "la préparation technique et matérielle" des référendums et élections au Mali, mais la supervision et le suivi des scrutins sont du ressort de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Les conseillers communaux devant être élus pour un mandat de cinq ans, ces scrutins auraient dû se tenir en 2014. Ils ont été repoussées depuis lors en raison de la situation dans le pays, instable depuis quatre ans.

Le Mali est régulièrement frappé par des attaques jihadistes, en dépit d'un accord censé y ramener la paix, entériné en mai-juin 2015 par le gouvernement, des groupes armés le soutenant et d'une ex-rébellion à dominante touareg l'ayant combattu dans le Nord.

Cette vaste région était tombée en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. 

Ces derniers ont été chassés et en grande partie dispersés à partir de janvier 2013 par une opération militaire internationale, qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères.

Les municipales étaient initialement envisagées pour le 25 septembre, selon un projet de calendrier communiqué récemment par les autorités et la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). 

Ce programme indicatif mentionnait également la tenue d'un référendum constitutionnel le 27 novembre, des élections régionales et locales au cours du premier trimestre de 2017, ainsi qu'une présidentielle en juillet 2018 et des législatives quatre mois plus tard. Il n'était pas possible de savoir mercredi soir si le reste du programme était maintenu.

AFP

Ses derniers articles: Réfugiés: 358 millions de dollars promis  Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés  Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué 

élections

AFP

Zimbabwe: le vice-président promet des élections libres et équitables

Zimbabwe: le vice-président promet des élections libres et équitables

AFP

Lesotho: dépouillement en cours après des élections "calmes"

Lesotho: dépouillement en cours après des élections "calmes"

AFP

Elections législatives au Lesotho: coalition instable en vue

Elections législatives au Lesotho: coalition instable en vue

municipales

AFP

Mali: désaffection aux municipales plombées par les violences

Mali: désaffection aux municipales plombées par les violences

AFP

Municipales au Mali: cinq militaires tués dans une embuscade

Municipales au Mali: cinq militaires tués dans une embuscade

AFP

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension