mis à jour le

Zambie: la présidentielle, un remake du duel entre Lungu et Hichilema

L'affiche de l'élection présidentielle zambienne jeudi va opposer les deux mêmes favoris que lors du scrutin de 2015: le président sortant Edgar Lungu face au riche homme d'affaires autodidacte Hakainde Hichilema. 

L'an dernier, M. Lungu l'avait emporté d'une courte tête - moins de 28.000 votes - pour achever le mandat de Michael Sata, son prédécesseur décédé en fonction.

- Edgar Lungu -

A 59 ans, Edgar Lungu est un avocat expérimenté qui a réussi à s'imposer à la tête du Front Patriotique (PF) après le décès du président Michael Sata, en 2014.  

Elu chef de l'Etat début 2015, cet ancien ministre de la Défense et de la Justice, jusqu'alors plutôt discret, se présente comme l'héritier légitime de Michael Sata qui jouissait d'une grande popularité en Zambie.  

Cette année, il n'a pas hésité à mener une campagne présidentielle radicale, se disant prêt à "sacrifier la démocratie pour la paix" et la stabilité de son pays. 

Il a hérité d'un pays traversant une situation économique très difficile en raison de la chute brutale du cours du cuivre, dont la Zambie est ultra-dépendante. 

Né en 1956 à Chadiza (est), il appartient à l'ethnie minoritaire Nsenga mais se décrit comme un Zambien ordinaire loin de tout tribalisme. Après une formation militaire, il a obtenu en 1981 un diplôme en droit à l'université de Zambie. 

Edgar Lungu a démarré sa carrière politique au sein du Parti uni pour le développement national (UPND) - aujourd'hui principale formation d'opposition - qu'il a quitté en 2001 pour former le PF avec Michael Sata. 

Avec l'arrivée du PF au pouvoir en 2011 il est devenu ministre de l'Intérieur et s'est démarqué par ses positions conservatrices notamment sur le droit des homosexuels. 

"Ceux qui défendent les droits des gays doivent aller en enfer. C'est un problème qui est étranger à ce pays", avait-il lancé après l'arrestation de deux Zambiens homosexuels en 2013.

Sa santé est scrutée de près dans un pays qui a récemment connu la mort de deux présidents en exercice, Levy Mwanawasa en 2008 et Michael Sata en 2014. 

Edgar Lungu souffre d'achalasie, un trouble de l'oesophage et avait dû être hospitalisé en Afrique du Sud l'an dernier après s'être effondré lors d'un meeting.  

Il est marié et père de six enfants. 

- Hakainde Hichilema -

Hakainde Hichilema, 54 ans, candidat du Parti uni pour le développement national (UPND), est un entrepreneur autodidacte qui se présente pour la cinquième fois à la présidentielle zambienne.  

Surnommé "HH", il a contesté les résultats de l'élection de 2015, accusant le camp Lungu de fraude, mais appelant ses supporters à rester calmes. 

Pendant la campagne cette année, il affirme que le pouvoir a empêché la tenue de certains de ses meetings et fermé les yeux sur de violentes attaques contre ses partisans.

Excellent tribun, M. Hichilema sait rassembler les foules lors de ses meetings et a beaucoup utilisé les réseaux sociaux pendant la campagne.  

Il essaie notamment de gommer son image d'homme élitiste coupé du peuple. 

Né dans une famille pauvre du sud de la Zambie, dans le district de Monze, il assure que c'est grâce à son "cran et sa détermination" à l'école qu'il a pu obtenir une bourse pour l'université de Zambie dont il est sorti diplômé d'économie en 1986. 

Il a ensuite obtenu un MBA à l'université de Birmingham en Angleterre. 

Devenu entrepreneur, il a démarré dans l'immobilier en achetant et revendant des maisons pour devenir l'un des hommes d'affaires les plus riches de Zambie avec des investissements dans la finance, l'immobilier, la santé et le tourisme. 

A l'âge de 32 ans il devient PDG du cabinet d'audit Coopers and Lybrand Zambie (actuel Pricewaterhouse Coopers) et siège au conseil d'administration de plusieurs entreprises privées zambiennes.

Hakainde Hichilema a fait campagne en promettant de construire un pays attractif pour les investisseurs tout en promettant de meilleures conditions de vie pour les plus pauvres.  

Sur son site de campagne, celui dont le slogan est "HH va réparer ça" se présente comme un "chrétien philanthrope" qui finance la construction de cliniques, d'écoles ou de barrages dans le pays.  

M. Hichilema est marié et père de trois enfants. 

AFP

Ses derniers articles: CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun  L'Algérie déplore la faiblesse du commerce interafricain  Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel 

duel

AFP

Bénin: duel Talon contre Zinsou, élection dans le calme du nouveau président

Bénin: duel Talon contre Zinsou, élection dans le calme du nouveau président

AFP

Présidentielle au Bénin: vers un duel Zinsou-Talon au second tour

Présidentielle au Bénin: vers un duel Zinsou-Talon au second tour

AFP

Guinée: le duel s'aiguise entre pouvoir et opposition avant la présidentielle

Guinée: le duel s'aiguise entre pouvoir et opposition avant la présidentielle

remake

Benoit DOSSEH

ATP de Bâle : Federer retrouve Del Potro en finale pour un remake

ATP de Bâle : Federer retrouve Del Potro en finale pour un remake

Jean-Luc A.

Football : La Belgique, un remake de France 98?

Football : La Belgique, un remake de France 98?