mis à jour le

Tunisie: Youssef Chahed, 40 ans, chargé de former un gouvernement d’union

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a chargé mercredi le ministre des Affaires locales dans le gouvernement sortant, Youssef Chahed, 40 ans, de former un cabinet d'union nationale.

"J'ai rencontré aujourd'hui le président de la République qui m'a chargé de former le gouvernement d'union nationale", a déclaré M. Chahed à la presse au palais présidentiel de Carthage.

"Aujourd'hui, nous entrons dans une nouvelle étape qui requiert des efforts, des sacrifices, de l'audace, du courage, de l'abnégation et des solutions sortant du cadre classique", a-t-il ajouté, en précisant que ses priorités seraient la lutte contre le terrorisme et la corruption.

Youssef Chahed, qui a 30 jours pour former une nouvelle équipe aux termes de la Constitution, a indiqué que les consultations à ce sujet débuteraient dans la journée.

"Ce sera un gouvernement politique, un gouvernement de compétences, de jeunes", a-t-il poursuivi, en promettant que les femmes seraient "mieux représentées".

La désignation de M. Chahed intervient après que le Parlement a retiré samedi sa confiance au chef du gouvernement Habib Essid, tout juste 18 mois après sa nomination.

Le président Essebsi s'était dit le 2 juin en faveur d'un gouvernement d'union nationale face aux critiques contre le cabinet Essid, accusé d'inefficacité alors que la Tunisie traverse une période sensible, confrontée à une économie en crise et des attentats jihadistes meurtriers.

Dès l'évocation du nom de M. Chahed ces derniers jours, certains ont salué sa jeunesse (il aura 41 ans en septembre). Mais d'autres ont critiqué la promotion d'un membre du gouvernement sortant, jugé en échec, en dénonçant aussi des liens de parenté par alliance avec M. Caïd Essebsi.

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: le vice-président Osinbajo, de l'ombre  Zimbabwe: pour ses 93 ans, Mugabe fait ripaille avec ses partisans  Mali: la paix est sur le "bon chemin" 

gouvernement

AFP

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

AFP

Tensions en Afrique du Sud entre gouvernement et groupes miniers

Tensions en Afrique du Sud entre gouvernement et groupes miniers