mis à jour le

Nigeria: l'ONU suspend son aide après une rare attaque de convoi humanitaire

Un convoi humanitaire des Nations unies a été attaqué jeudi dans le nord-est du Nigeria, région en proie aux violences du groupe jihadiste Boko Haram, faisant plusieurs blessés, ont rapporté vendredi l'armée nigériane et l'Unicef. 

C'est la première fois qu'un convoi humanitaire international est attaqué depuis le début de l'insurrection de Boko Haram dans cette zone.

Selon l'Unicef, l'ONU a suspendu temporairement ses missions d'assistance dans la zone, commencées de manière effective seulement depuis le 23 juillet. 

"Le convoi était sur la route entre Bama et Maiduguri, dans l'Etat du Borno, revenant d'une mission d'assistance pour des personnes qui en ont un immense besoin", a indiqué le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) dans un communiqué.

"Des assaillants non identifiés ont attaqué le convoi qui comportait des employés de l'Unicef, de l'UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) et de l'OIM (Organisation Internationale pour les Migrations)", précise le communiqué.

L'armée nigériane a confirmé l'incident, accusant des membres présumés de Boko Haram d'être derrière l'attaque. 

"Des troupes qui escortaient les employés des organisations humanitaires ont été prises dans une embuscade perpétrée par des membres présumés de Boko Haram qui se cachent dans le village de Meleri, à quelques kilomètres de Kawuri", a indiqué le porte-parole de l'armée nigériane, Sani Usman, dans un communiqué.

Un employé de l'UNICEF et un contractuel de l'OIM ont été blessés et sont actuellement soignés dans un hôpital de la région.

Deux soldats ont également été blessés dans cette attaque, a précisé l'armée.

L'Unicef effectuait une mission dans cette région reculée du nord-est du Nigeria, où le conflit a provoqué une grave crise humanitaire et alimentaire. 

"Ce n'est pas seulement une attaque contre des travailleurs humanitaires. C'est une attaque contre les gens qui ont cruellement besoin de l'aide que les humanitaires viennent leur apporter", souligne le communiqué. 

Mercredi, veille de cette attaque, l'ONG Médecins sans frontières (MSF) avait appelé l'ONU à relever à son maximum le niveau d'urgence humanitaire dans le nord-est du Nigeria, où plus de 500.000 personnes vivent dans une situation sanitaire catastrophique. 

Plusieurs villes de l'Etat du Borno, notamment Bama, ont passé près de 18 mois sans assistance humanitaire, coupées du reste du pays et dépendant des distributions insuffisantes et sporadiques de l'armée nigériane. 

Les Nations unies et quelques ONG, notamment MSF, ont pu se rendre à Bama en juin, et organisent des missions d'assistance, toujours sous escorte de l'armée nigériane.

Pour MSF, un "désastre humanitaire" est en cours dans l'Etat du Borno. Des zones entières de cet Etat sont actuellement totalement inaccessibles et l'aide parfois impossible à acheminer pour des raisons de sécurité ou par manque de moyens, soulignait la semaine dernière Isabelle Defourny, directrice des opérations à MSF, lors d'un point presse à son retour de Bama. 

Depuis 2009, l'insurrection de Boko Haram a fait au moins 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés. Le gouvernement nigérian encourage les déplacés à rentrer chez eux, mais la situation sécuritaire est encore très précaire.

aide

AFP

Mondial-2018: Musa relance le Nigeria... et aide l'Argentine

Mondial-2018: Musa relance le Nigeria... et aide l'Argentine

AFP

Zone CFA: aide de la France au Congo et

Zone CFA: aide de la France au Congo et

AFP

RDC: l'UE annonce une aide de 60 millions d'euros, le HCR demande 504 millions de dollars

RDC: l'UE annonce une aide de 60 millions d'euros, le HCR demande 504 millions de dollars

attaque

AFP

Double attaque suicide dans le nord-est du Nigeria: quinze blessés

Double attaque suicide dans le nord-est du Nigeria: quinze blessés

AFP

Somalie: un soldat américain tué dans une attaque

Somalie: un soldat américain tué dans une attaque

AFP

Mozambique: cinq morts dans une nouvelle attaque attribuée aux islamistes

Mozambique: cinq morts dans une nouvelle attaque attribuée aux islamistes

humanitaire

AFP

Soudan du Sud: la crise humanitaire s'aggrave, s'alarme l'ONG NRC

Soudan du Sud: la crise humanitaire s'aggrave, s'alarme l'ONG NRC

AFP

L'ONU appelle

L'ONU appelle

AFP

Crise humanitaire en RDC: l'ONU et l'UE persistent face

Crise humanitaire en RDC: l'ONU et l'UE persistent face