mis à jour le

Environ 75% de la population de la Sierra Leone vit en-dessous du seuil de pauvreté. CARL DE SOUZA / AFP
Environ 75% de la population de la Sierra Leone vit en-dessous du seuil de pauvreté. CARL DE SOUZA / AFP

Le scandale des poulets avariés résume les problèmes qui touchent la Sierre Leone

Dans un bidonville de la capitale, des milliers de personnes se sont précipitées pour récupérer les carcasses et les revendre au marché.

Freetown a vécu un événement bien particulier la semaine dernière. Pendant plusieurs jours, des milliers de personnes se sont amassées dans le bidonville de Bomeh, au cœur de la capitale sierra-léonaise, pour récupérer des poulets enterrés dans la décharge. Des poulets importés du Brésil par l’entreprise Frangosul, mais qui étaient restés plusieurs semaines sur le bateau amarré au port, et devenus impropres à la consommation.

Mais cela n’a pas empêché les habitants du quartier de déterrer à la main, avec des coutelas, des pelles et des pioches les cartons de poulets écrasés et ensevelis sous une épaisse boue de déchets, d’eaux usées et même de restes humains. La police a tenté d’évacuer la foule, à l’aide de gaz lacrymogène et de balles de caoutchouc, en vain. De nombreuses personnes ont réussi à emporter des poulets avariés, dans le but avant tout de les revendre au marché.

«Ebola a été une catastrophe économique»

Les bulldozers devaient réduire les poulets en bouillie pour les rendre inutilisables, mais un dysfonctionnement de dernière minute les a empêché de tout détruire. «Certains poulets avaient les pattes et les ailes complètement englués dans d’horribles déchets», raconte un témoin au site Awoko. Depuis vendredi, des poulets ont déjà commencé à être vendus sur le marché et ont probablement été consommés.

«Selon les témoins, il ne restait plus aucun bout de poulet dans la décharge, raconte le site Cocorioko. Ce n’est pas la première fois que de la nourriture est déterrée.» Pour Aline Leboeuf, chercheuse associée à l’Institut français des relations internationales, ce n’est «pas très étonnant», comme elle l’explique à Libération: «l’épidémie Ebola a été une catastrophe économique pour le pays et dans toute la région. Une décennie après la fin de la guerre, l’épidémie a de nouveau accru la pauvreté.»

La Sierra Leone possède un des plus bas indices de développement humain, selon le classement du Pnud en 2014. Et lorsqu'on a besoin d’argent et de nourriture, difficile de comprendre la différence entre un poulet avarié et un poulet sain.

Une épidémie de choléra redoutée

La loi sierra-léonaise sur le commerce a du mal à réguler les imports, car le gouvernement dépend beaucoup des douanes et des taxations. «Les importateurs s'infiltrent dans le marché poreux du pays avec n'importe quels déchets, comme des médicaments et de la nourriture non certifiés, et ils peuvent vendre ce genre d'imports à n'importe quel prix sans que le gouvernement ne s'en mêle», regrette le journaliste Ottman Sheriff dans un éditorial du site Critique Echo.

«Le directeur de l'ONG SierraLeone Health exige que l'importateur des poulets avariés soit poursuivi, il craint que la consommation puisse causer une épidémie pire qu'Ebola»

La police mène donc des contrôles à domicile et sur les marchés pour repérer et saisir les poulets contaminés. Vingt-cinq personnes ont été arrêtées en possession de poulets avariés, selon Awoko. Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a également appelé dans un communiqué la population à «ne manger aucune partie des poulets contaminés» pour éviter des intoxications alimentaires, comme des salmonelloses, ou même une épidémie de choléra. Deux mois à peine après la fin officielle de la crise d'Ebola, ce serait une vraie catastrophe pour la Sierra Leone si elle retombait malade.

Paul Verdeau

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: À Paris, la diaspora gabonaise évacue sa colère et sa peur  Au Gabon, la victoire contestée d'Ali Bongo stigmatise le Haut-Ogooué  Comment le chef de la police israélienne justifie les contrôles fréquents des Juifs éthiopiens 

Ebola

AFP

Un vaccin pour protéger chimpanzés et gorilles du virus Ebola

Un vaccin pour protéger chimpanzés et gorilles du virus Ebola

Santé

Les corps meurtris des survivants d'Ebola

Les corps meurtris des survivants d'Ebola

AFP

Un premier vaccin "jusqu'

Un premier vaccin "jusqu'

pauvreté

AFP

Youssou Ndour combat le paludisme pour combattre la pauvreté

Youssou Ndour combat le paludisme pour combattre la pauvreté

AFP

Algérie: des mariages collectifs pour convoler malgré la pauvreté

Algérie: des mariages collectifs pour convoler malgré la pauvreté

AFP

Jovenel Moïse veut sortir Haïti de la pauvreté avec l'agriculture

Jovenel Moïse veut sortir Haïti de la pauvreté avec l'agriculture

santé

AFP

Nigeria: les doutes sur la santé du président font craindre une crise politique

Nigeria: les doutes sur la santé du président font craindre une crise politique

AFP

Algérie: nouvelles interrogations sur la santé de Bouteflika

Algérie: nouvelles interrogations sur la santé de Bouteflika

AFP

Malawi: le président Mutharika balaie les rumeurs sur son état de santé

Malawi: le président Mutharika balaie les rumeurs sur son état de santé